Guinée/Manifs politiques et ses conséquences : « Nous en avons marre … »

0
83

C’est le cri de cœur lancé ce mercredi, 07 novembre 2018, par Chérif Abdallah,   président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaire (GOHA) pour exprimer sa désolation vis-à-vis des conséquences des tensions politiques dans notre pays sur les activités des opérateurs économiques.  

« Nous sommes victimes et très déçus de ce qui se passe sur le terrain lors des manifestations politiques avec ces pillages à répétition dont sont  victimes les opérateurs économiques sans dédommagement et sans sécurité en plus. Ces violences enregistrées nous inquiètent à plus d’un titre parce qu’aujourd’hui les investisseurs deviennent  de en plus en plus méfiants de notre pays. Présentement, à cause de ces crises en Guinée, les activités des opérateurs économiques sont aux ralenti »,  a déploré le  président du GOHA chez nos confrères d’Espace.

Poursuivant, le président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires  exprime son ras le bol face à ces manifestations politiques qui, dit-il, impactent négativement les activités des opérateurs économiques dans notre pays.

« Tout le monde est en faillite. Nous en avons marre de ces manifestations parce que nous avons lancé des appels qui, jusqu’ici, ne sont pas attendus par le gouvernement mais aussi par l’ensemble de la classe politique guinéenne qui refugent de dialoguer pour s’entendre.  Mais ils oublient que s’il n’y pas d’entente entre les acteurs de la vie politique guinéenne, ça se répercute sur les activités des commerçants. Et si on continue comme ça nous serons obligés de fermer tous les marchés et commerces en république de Guinée jusqu’à ce qu’ils trouvent une solution à la crise. Ça, soyez sûr qu’on va le faire.  Car nous sommes en train de se préparer sérieusement sur le terrain  à cet effet », prévient Chérif Abdallah.

A signaler que dans une déclaration publiée la semaine dernière, les responsables du GOHA avaient lancé un ultimatum de fermer les commerces en guise de protestation à la crise politique que traverse le pays qui, disent-t-ils, bouleversent les activités des opérateurs économiques en Guinée.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*