Guinée/Lutte contre les mariages précoces : Une ONG met en cause la responsabilité parentale

0
131

« Les adolescents face au défi des mariages précoces et les grossesses non désirées », c’est le thème qui était au centre d’une conférence de presse animée à la maison commune des médias, à l’initiative de l’ONG Club Humanitaire sans Frontières Guinée.

D’entrée de jeu, après avoir expliqué les facteurs encourageants du mariage précoce, les grossesses non désirées et ses conséquences sur la vie des jeunes filles dans notre pays, le président de l’ONG Club Humanitaire sans Frontières Guinée, informe que « ce projet fait suite à un constat alarmant sur l’impact des mariages précoces est une  pratique qui freine l’évolution des jeunes filles dans nos communautés. Ceci sans tenir compte de l’avis de la jeune fille, ses projets et ambitions pour son avenir. Ainsi pour cette campagne de sensibilisation, nous entendons susciter le débat afin que la voix des jeunes filles soient prises en compte ».

Mais, dit-il, « ce pari ne peut être possible sans l’implication des filles elles mêmes pour  qu’elles soient porteuses de messages vers les parents dans les différentes familles. Pour moi le mariage précoce est une démission parentale. C’est pourquoi nous disons que l’implication des parents est impérative parce que pour gagner le combat il faut aller de la base vers le sommet et non du sommet vers la base » déclare Thierno Souleymane Diallo.

Sur les stratégies mises en place pour la réussite du projet, le président du Club Humanitaire sans Frontières Guinée, indique « nous avons mis en place une stratégie qui porte d’abord sur la formation des jeunes filles des cinq communes de la capitale. Après cette formation ces jeunes filles auront la tâche de restituer les nouvelles notions au niveau des communautés. Mais pour ce premier pas le projet se focalise sur Conakry et après nous allons l’élargir  vers les autres villes de l’intérieur car la problématique de la lutte contre les mariages précoces et les grossesses non désirées concerne tout le pays » annonce M. Diallo.

A noter que cette rencontre s’inscrit dans la cadre des perspectives de l’organisation d’une campagne de sensibilisation sur la problématique de la lutte contre les mariages précoces et les grossesses non désirées chez les adolescents en Guinée prévue ce vendredi 21 septembre à la Bluezone de Kaloum.

A suivre…

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*