Guinée: Lancement officiel des travaux d’assainissement de la ville

0
187

Comme prévu, le lancement officiel des travaux d’assainissement de la ville de Conakry avec pour slogan  »Conakry ville propre » a été effectif ce samedi 30 juin, dans la plupart des communes de la capitale. Pour la réussite de cette activité, il a été convié que les membres du gouvernement, les ministres conseillers de la présidence de la République, président au lancement dans leurs quartiers respectifs. 

Dans la commune de Matoto, la mairie a servi de cadre à cette activité qui a connu la présence du ministre d’État, ministre de l’environnement, des eaux et forêts monsieur Oyé Guilavogui. 

‹‹la décision a été prise que chaque ministre reste dans sa commune pour pouvoir superviser cette première opération de l’assainissement de la ville de Conakry, c’est dans ce cadre nous sommes là ce matin. Les premières heures ont été consacrées à la distribution des matériels aux différents quartiers présents et après on se rendra sur les décharges, voir les jeunes qui ont été recrutés et qui se sont sacrifiés pour que la journée du lancement soit une journée gratuite et que montre la citoyenneté dans notre pays›› explique-t-il. 

A Matoto, le déploiement des matériels n’est pas fini précise Oyé Guilavogui ‹‹ils n’ont pas fini de déployer, il y’a les pelles qui sont en route, il y’a les Brouettes  qui sont là, et qui sont réparties trois par quartier›› précise-t-il. 

Cette initiative reste saluée par les femmes de Matoto, c’est le cas de Fatou Sylla ‹‹ nous sommes beaucoup content de cette politique de l’Etat, la ville de Conakry est trop sale, si l’Etat a eu cette initiative d’accompagner les jeunes pour assainir la capitale ça va beaucoup marcher. Nous sommes tous prêt à les accompagner›› se réjouie-t-elle. 

Pour sa part, Madame Soumah demande la pérennité de cette initiative ‹‹l’initiative est bonne, mais si après l’assainissement une politique est là pour éviter à ce que la population mette des ordures dans la rue, ils doivent cibler un point de dépotoir dans chaque commune pour qu’en fin le slogan  »Conakry ville propre soit une réalité pour les guinéens›› recommande-t-elle. 

Cette série d’assainissement prendra six jours durant lesquels, les jeunes retenus seront payés en raison de 300.000GNf soit 50.000GNF par jour. 

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*