Guinée/Lancement épreuves du baccalauréat : Le principe tolérance zéro exigé

0
274

Les candidats au baccalauréat unique session 2018 ont débuté ce lundi les premières épreuves. Dans la commune de Matam, le directeur communal de l’education, Ibrahima 2 Barry, a estimé le nombre de candidats à 8088, toutes options confondues à l’enseignement général et au franco-arabe :

 « La DCE de Matam compte au baccalauréat unique session 2018:

  • Option Sciences Expérimentales : 503 candidats dont 186 filles à l’enseignement général et 34 candidats dont 8 filles au franco-arabe. Soit un total de 537 çandidats dont 194 filles avec un pourcentage de 36,12%.
  • Option Sciences Sociales : 2704 dont 1171 filles à l’enseignement général et 131 dont 20 filles au franco-arabe. Soit un total de 2835 candidats dont 1,191 filles avec 41,65% de filles.
  • Option Sciences Mathématiques : 1344 dont 490 filles à l’enseignement général avec 36,45% de filles. Soit un total général pour toutes options confondues à l’enseignement général et au franco-arabe de 4716 candidats dont 1865 filles avec 39,12% de filles » dit-il.

 

Ajoutant que ces candidats sont repartis dans 13 centres pour 164 salles avec 328.

Le ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles et de la défense nationale, Dr Mohamed Diané qui a procédé au lancement des épreuves a invité les élèves à plus de concentration au cours de ces épreuves. Il a aussi demandé aux encadreurs le respect des principes, notamment la tolérance zéro

« J’ai demandé aux candidats de ne compter que sur eux-mêmes et de se concentrer pour bien travailler. Toutes les épreuves qui seront données sont des épreuves qui sont issues au cours de l’année scolaire. Donc pour réussir, il faut qu’ils travaillent bien. Parce que la réussite c’est au bout de l’effort. Et je demande aux encadreurs aussi de respecter les principes avec une tolérance zéro ».

 

Alpha Mamadou Bobo Baldé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*