Guinée /La réplique de Takana à Fodé Bangoura du PUP : « Je n’ai pas peur aux intimidations, mais au contraire… »

0
287

Après s’être autoproclamé à la tête du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) pour la présidentielle de 2010 contre vents et marées,  Mohamed Mouctar Soumah alias Takana Zion persiste et signe qu’il reste et demeure le seul candidat du parti du défunt président Lansana Conté. Ce qui amène les dirigeants actuels du PUP à  menacer  de porter plainte contre l’artiste.

Pourquoi se revendique-t-il candidat du PUP alors qu’il n’est pas membres du parti ? C’est la question que bon nombre de guinéens se posent suite à l’annonce du l’artiste reggae-man qui ambitionne désormais de conduire les destinées de la formation politique pour la présidentielle de 2020.

FODE BANGOURA PUP

« Je peux dire en haute voix sans risque de me tromper que mon père fait partie des membres fondateurs du PUP. Donc, je suis militant du PUP pour la continuité des œuvres de mon père au sein du parti. Je peux être candidat du PUP et je serais candidat du PUP », s’est défendu Takana Zion dans les grandes Gueules de ce lundi  26 juin 2018.

Justifiant sa logique, l’artiste indique : « J’ai commencé à voter pour le PUP depuis à l’âge depuis de 12 ans. Alors je suis militant du PUP. Fodé Bangoura ne connait pas peut être l’histoire et les militants du PUP. Je suis et demeure militant du PUP. Et personne ne peut me dire le contraire ».

Pour ceux qui estiment que Takana Zion méconnait la procédure démocratique pour briquer la tête  d’un parti politique, le concepteur du slogan ‘’Sosso mangué en 2020’’, rétorque en disant : «  Ce n’est point une erreur qu’il faut corriger. Mais au contraire, ceux qui dirigent le PUP devraient être fiers de voir un jeune guinéen qui est en train de faire la promotion du PUP. Chose qui permettra au parti de renaitre de ces centres ».

Ainsi malgré les sévères mises en garde des dirigeants actuel du parti du défunt président Lansana Condé, qui d’ailleurs menacent de porter plainte contre l’artiste,  Takana Zion reste droit dans ses bottes.  « J’e n’ai pas peur des intimidations. Mais au contraire, les cadres du PUP devraient être fiers de moi pour avoir levé les couleurs du parti à un moment où le PUP était presque mort », déclare le reaggaeman  avant de préciser que le   PUP a un besoin d’énergie fraiche et une nouvelle dynamique.

Pour terminer, Takana Zion a tenu à préciser ceci : « Le PUP n’appartient pas à M. Bangoura. S’il organise aujourd’hui les primaires du parti, il verra que je serais plus sollicité que lui à la tête du parti ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*