Guinée/Kérouané toujours coupé du reste du pays

0
432

Depuis l’effondrement des ponts reliant la préfecture de Kerouané au reste du pays, aucune disposition n’est prise par le gouvernement. Même une déviation pouvant faciliter la circulation comme ce fut le cas de Linsan dans la préfecture de Kindia n’est faite.

Actuellement c’est les pirogues qui servent de moyen de transport. Les usagers s’embarquent dans ces petites embarcations avec tous les risques y accompagnant parfois même avec leurs marchandises afin de regagner l’autre rive.

Les autorités locales quant à elles, attendent toujours des réactions du gouvernement et les populations s’inquiètent avec le niveau de l’eau qui augmente à chaque tombée de la nuit. La population pense être abandonnée par l’État.

On rappelle que c’est dans la nuit du jeudi 05 au vendredi 06 juillet dernier que les deux ponts sur le fleuve Milo ont cédé plongeant les populations dans un enclavement. Le bac qui transportait les usagers a été emporté par la vague d’eau.

Et si rien n’est fait les habitants du Sanankoro risquent de perdre les nouvelles du pays.

 

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews.org dans la région

+224 621 730 533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*