Guinée/Kérouané: Le préfet sommé de quitter la ville dans 48h

0
141

C’est la décision des jeunes manifestants pour le désenclavement et le bitumage de Kerouané. Ce nouvel ultimatum de 48h a été remis à Damou Kanté par voie de correspondance ce lundi, 09 juillet 2018.

Selon nos informations, le manque de respect des promesses tenues par les autorités ainsi que des fils ressortissants de la localité lors des dernières revendications des populations concernant le bitumage et le désenclavement de la préfecture est à l’origine de cette nouvelle colère des jeunes.

À cela s’ajoute l’effondrement des ponts reliant la préfecture de Kerouané au reste du pays, depuis la nuit du jeudi 05 au vendredi 06 juillet dernier. Actuellement c’est les pirogues qui servent de moyen de transport. Les usagers s’embarquent dans ces petites embarcations avec tous les risques y accompagnant parfois même avec leurs marchandises afin de regagner l’autre rive.

Affaire à suivre!

Mathé Bah 625650060

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*