Guinée/Insalubrité : la fondation KPC pour l’humanitaire souhaite accompagner l’initiative du gouvernement

0
32

Tenue d’une réunion de concertation ce mercredi 13 juin 2018 dans un complexe hôtelier de Conakry entre la fondation KPC pour l’humanitaire avec les ONG et autres associations et collectivités de Conakry dans la perspective d’accompagner le gouvernement dans son projet d’assainissement de la ville. L’objectif vise à proposer une stratégie d’élimination des 66 points d’ordures décelés dans les 5 communes de la Conakry.


Cette réunion a réunit acteurs de la société civile, associations et responsables PME afin de trouver des idées et soutenir le gouvernement dans sa stratégie de débarasser Conakry des ordures. Yansané Bintou Touré, administratrice générale de la fondation KPC pour l’humanitaire, estime que cette rencontre est une volonté de Kerfala Personne Camara en vue d’accompagner l’initiative salutaire du gouvernement et trouver des voies et moyens « On le sait dans une nation organisé l’état propose et la société civile accompagne. Donc nous nous sommes retrouvés autour de ce terme, nous nous sommes repartis en groupe de travail et nous avons dégagé les moyens, les activités à mener, la communication à mener, le système de suivi et évaluation à mettre sur place et surtout la question cruciale, celle de la pérennité » à t’elle précisé.

David Semerian, conseiller du PDG de Guicopress et DG de Guicopress Sierra Leone, ajoute qu’il était évident que ce problème d’assainissement suscite autant de motivation, la propreté étant commune à tous « énormément d’idées sont apparues à travers tous les termes que vous voyez, on a parlé des moyens, on a parlé des activités, de la pérennité, ce concept là (pérennité ndlr) est extrêmement important puisqu’une action sur les déchets doit avoir un prolongement dans la vie des guinéens à Conakry et partout d’ailleurs. C’est pourquoi cette invitation des ONG vise à écouter ce que les gens disent au quotidien et avoir une stratégie qui comprenne l’ensemble de ces données » a estimé le conseiller de Kerfala Personne Camara.

Baillo Barry, directeur exécutif de l’ONG Destin En Mains, même s’il se dit optimiste pour l’heure demande la mise en place d’une politique d’assainissement « pour moi avec les groupes de travail qui ont été mis en place, je me dis que beaucoup d’idée ont été données et on peut espérer que si on essaie de mettre en pratique toutes les idées qui on été émises et penser à la pérennisation de l’action à travers l’implication de tous les acteurs parce que de l’autre côté c’est l’action du gouvernement qui a été accompagné par la fondation KPC (…) Le problème qui se pose c’est comment trouver un point de regroupement des ordures afin d’y acheminer les ordures. Pour le long terme, il faut définir une politique nationale d’assainissement et ramener la gestion des ordures aux collectivités » a t’il terminé.

Alpha Mamadou Bobo Baldé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*