Guinée/grève des enseignants : ce qu’il faut savoir du ‘’compromis’’ obtenu entre le gouvernement et le SLECG

0
167

Initialement prévue ce lundi 7 janvier 2019 à Conakry, la marche de protestation des enseignants grévistes a été finalement annulée. Selon le responsable de la communication  du bureau exécutif du SLECG, cette décision fait suite à l’obtention d’un autre  ‘’compromis’’ entre le gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants de Guinée (SLECG) pour une éventuelle reprise des négociations.

Expliquant les circonstances qui ont prévalue au report de la marche du slecg, Mohamed Bangoura, après avoir déploré les incidents enregistrés sur l’autoroute Fidel Castro, indique qu’ils n’ont pas pu informer à temps les enseignants, qu’un compromis avait été  obtenu entre le gouvernement et le bureau exécutif du SLECG.

Il poursuit : « Maintenant il est question désormais de procéder à la rédaction d’un protocole d’accord pouvant aboutir à la suspension du mot d’ordre de grève. Aujourd’hui notre  message est celui d’inviter tous les enseignants membres du slecg de rester calme et serin tout en leur disant que la marche de ce lundi a été suspendue » alancé le responsable de la communication du SLECG dans les Grandes Gueules ce lundi 7 janvier 2019.

Sur ce qui aurait fait bouger les lignes dans ce bras de fer qui a opposé le gouvernement et le SLECG depuis plusieurs mois, le porte-parole des enseignants grévistes estime que cette fois-ci les propositions faites par le gouvernement sont plus convaincantes et respectueuses.  

Il cite entre autres : « Le dégèle du salaire des enseignants grévistes, la mise en place d’une commission d’enseignants du système éducatif guinéen pour le recensement biométrique des enseignants de Guinée et qu’au sortir de ce recensement les ressources obtenues, si le slecg le voudrait bien seront reverser sur le salaire de base des enseignants, le rétablissement dans leurs droits des enseignants mutés pour fait de grève, la construction des logements sociaux où les enseignants seront prioritaires et le slecg va y veiller, et enfin la rédaction d’un mémorandum qui sera adressé au chef de l’’Etat sur lequel sera inscrit le montant que les enseignants pourraient avoir sur leurs salaires de base ».

Félicitant le ministre d’Etat Tibou Camara pour sa contribution au dénouement de la crise qui continuait de paralyser le système éducatif guinéen, Mohamed Bangoura, soutient que : « c’est l’approche faite du ministre Tibou Camara envers les enseignants grévistes qui a attiré l’attention de l’ensemble des membres du bureau exécutif du slecg. Car, il a préféré mettre de côté l’orgueil du gouvernement pour mettre au devant la patrie et la nation et surtout il a su communiqué au bureau du slecg » fait-t-il remarqué.   

Quand à la question des 8 millions exigés au gouvernement par Aboubacar Soumah comme salaire de base des enseignants, le patron de la cellule de communication des enseignants grévistes précise que : « ce point fera objet de débat dans le protocole d’accord qui sera obtenu si les deux parties s’entendaient sur quelque chose. Mais il faut féliciter le camarade Aboubacar Soumah qui a mis l’intérêt de la nation au devant pour empêcher une année blanche en Guinée ».   Mohamed Barry, 224 624 39 57 84          

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*