Guinée/Education : Une reprise morose dans les établissements scolaires

0
207

Depuis mardi dernier, le SLECG a  suspendu son mot d’ordre de grève dans le secteur de l’éducation. Malgré cette annonce, les écoles n’ont pas véritablement ouvert leurs portes. D es parents d’élèves préfèrent attendre lundi prochain pour la reprise effective des cours.

Ce jeudi 15 mars, notre rédaction a sillonné quelques écoles de la place. Au lycée Ahmed Sékou Touré dans la commune de Matoto, le proviseur nous confie que sur 1.811 élèves programmés ce matin, ils n’ont reçu que 208. Par contre, les 23 professeurs programmés étaient tous présents.

Pour combler le retard, M. Sidiki Kouyaté précise que des dispositions sont prises. « J’ai apprécié la décision du ministre pour la suppression des congés de paques ce qui va nous permettre de rattraper le temps perdu. Le calendrier scolaire risque d’être réajusté. Comme solution locale, nous envisageons un plan de rattrapage chez tous les professeurs même s’il faut programmer les enfants le soir. Les censeurs sont en train de travailler sur ça pour nous proposer un plan de rattrapage » annonce-t-il.

A l’école primaire de Tanéné Marché, toutes les salles de classe sont fermées. Il n’y a que le directeur de l’école qui était présent. De ce côté également, les enseignants ont répondu à l’appel sans aucune présence d’élèves.

Au niveau des établissements privés, les cours se déroulent même si  l’affluence n’est pas au rendez-vous. Et beaucoup attendraient lundi pour la grande reprise. Au groupe scolaire Billy Ecole par exemple, cette crise n’a pas empêché le déroulement des cours rassure le principal. Seulement la semaine passée qu’il n’y a pas eu de cours à cause des violences qui ont été enregistrées. D’ailleurs la direction de l’école rassure que toutes les dispositions sont déjà prises  pour rattraper le temps perdu.

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*