Guinée – Congés techniques des enseignants : Le DCE de Matoto donne des précisions

0
1201

Le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de la recherche scientifique a annoncé mercredi 01 Février 2017, que les établissements scolaires sont en congé pour deux semaines. Au cours d’un entretien avec notre rédaction ce jeudi 2 février, le directeur communale de l’éducation de Matoto Ibrahima Kalil Konaté K² a donné des éclaircissements sur cette décision.
Après juste 2 semaines de congés, le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de la recherche technique a annoncé un autre congé de deux semaines pour les établissements publics et privés ce mercredi sur toute l’étendue du territoire. Le DCE de Matoto donne les motifs de cette décision : « c’est lié au mouvement des cinq mille nouveaux enseignants que nous venons de recruter. Parmi ces cinq mille il y’avait des enseignants contractuels d’Etat qui évoluaient dans les écoles privées. Maintenant ils sont mutés à l’intérieur du pays et ils occupaient des heures dans les écoles publiques, donc leur départ à l’intérieur va créer un vide non seulement public mais encore privé. En plus il y’a d’autres universitaires qui ont postulé pour ce concours qui sont admis. Pour gérer tous ces problèmes et organiser sereinement les nouvelles mutations cela va s’étendre sur une à deux semaines » explique-t-il.
Ces congés techniques commencent à un moment où les élèves ont besoin d’une formation pour mieux se préparer aux examens nationaux, le DCE de son côté rassure que tout est mis en œuvre pour qu’il n’y ait pas de faille sur le programme établi : « ces congés peuvent être compensés par les congés de pâques. Techniquement on peut prendre des dispositions pour combler ces trous s’il y’en a. Les congés c’est nous qui donnons si on n’a pas eu d’autres astuces pour pouvoir combler le vide on utilisera ces petits congés pour faire des leçons de rattrapages » rassure-t-il.
Cependant, lors des mutations à l’intérieur du pays, certains enseignants n’y vont pas, K² précise sur ce point que des mesures idoines sont prises : « tous les enseignants qui ont fait le concours sur une zone sont maintenu sur place. Tous ceux qui sont admis à Conakry seront redéployés pour aller appuyer ceux qui sont admis dans les différentes régions. Je vous rassure que c’est le salaire qui suit. Le salaire va tomber là où l’intéressé est muté. S’il ne se présente pas, il aura renoncé à son salaire » clarifie-t-il.
Parallèlement, Ibrahima Kalil Konaté a fait cas de certaines dispositions à l’ouverture qui ne sont pas pris en compte notamment, d’exempter les jeudis dans l’emploi du temps comme les dimanches. A ce niveau, le DCE notifie que cette mesure n’est praticable qu’à l’intérieur du pays. A Conakry par contre, les établissements suivent un régime à double vacation conclu-t-il.

Hassatou Lamarana Bah
+224 623 125 203
kalenewsorg@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*