Guinée : des communautés déclarent l’abandon de l’excision et du mariage précoce 

0
1285

La déclaration publique d’abandon de l’excision et du mariage précoce de Sandénia résulte des activités d’éducation aux droits humains, qui se sont déroulées sur une période de trois ans.  Ces activités ont contribué au renforcement des capacités des adultes et des adolescents en vue de l’éveil de conscience des communautés pour adopter de nouvelles normes sociales, respectant les droits des femmes et des filles. La déclaration publique de Sandénia montre que les 106 communautés de Faranah, Dabola et de Kissidougou sont parvenues à un consensus pour abandonner les pratiques néfastes.

Cela a été rendu possible grâce au projet, « Changement Générationnel en 3 ans », mis en œuvre dans la région administrative de Faranah avec l’appui du Leadership Circle. D’octobre 2013 à décembre 2016, ce projet a couvert 40 villages, à savoir 22 villages de Faranah, 9 villages de Dabola et 9 autres villages de Kissidougou totalisant 2 024 participants dont 1 284 femmes.  L’objectif du projet est de contribuer à l’abandon des pratiques néfastes, à l’autonomisation des filles et des femmes, ainsi qu’à la promotion des droits humains. Dans ce projet, l’ONG Tostan a reçu un appui technique et financier de l’Unicef et de l’Ambassade des USA pour former et accompagner 58 Conseils Locaux pour Enfants et Familles, et 140 Comités Villageois pour la Protection de l’Enfant.

Dans son discours, le Coordonnateur de Tostan Guinée a présenté le projet Changement Générationnel en 3 ans, qui a abouti à la déclaration de Sandénia. Il a sollicité à ce que les plans d’action des acteurs communautaires, notamment les Comités de Gestion Communautaire (CGC) et les organes du Système de Protection des Enfants en Guinée soient soutenus pour faire le suivi des engagements pris à Sandénia. Poursuivant, Mouctar Oularé a remercié les autorités administratives et religieuses ainsi que les chefs coutumiers pour leurs soutiens, les facilitateurs pour leurs engagements et au Leadership circle sans l’appui duquel la déclaration de Sandénia n’aurait pas eu lieu. Il a également remercié l’Unicef et l’UNFPA pour un partenariat renforcé afin de protéger et promouvoir les droits des femmes et des enfants. La bonne collaboration avec tous ces acteurs a permis d’aboutir à la déclaration de Sandénia, a-t-il conclut.

La déclaration de Sandénia a été présidée par la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, mais également celle du Gouverneur de la Région Administrative de Faranah, des Préfets de Faranah et de Kissidougou, du Maire de Faranah et du Secrétaire Général chargé des Collectivités Décentralisées de Labé. Dans son intervention, le Gouverneur de Faranah, Monsieur Sébastien TOUNKARA, s’est dit particulièrement honoré par l’invitation de Tostan. Il a remercié les 106 communautés de Faranah, Dabola et de Kissidougou pour leur adhésion à la décision d’abandon d’excision et le mariage des enfants, avant de les exhorter au respect rigoureux des engagements pris à Sandénia. Quant à la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Madame Sanaba KABA, en langue nationale malinké, s’est adressée en ces termes : « suite à votre participation dynamique au programme d’éducation aux droits humains de Tostan, vous avez pris la mesure de votre responsabilité pour vous engager résolument dans la promotion des droits humains en particulier le droit à l’intégrité physique et à être protégé contre toute forme de violence. Nous vous renouvelons tous nos encouragements pour cette responsabilité historique. C’est l’occasion pour nous d’adresser à Tostan, toute notre reconnaissance pour ses résultats qui viennent en appui aux efforts constants du Gouvernement Guinéen et de ses partenaires au développement dans le cadre de la promotion des droits des femmes et des enfants. Cette cérémonie d’abandon de l’excision et de mariage des enfants est un engagement majeur que vous, représentants des 106 communautés de Faranah, Dabola et de Kissidougou venez de poser devant l’opinion nationale et internationale. A partir de ce moment historique, nous restons convaincus que votre serment  sera tenu compte tenu de sa dimension morale dans nos sociétés ».

A noter que le texte de la déclaration a été lu par Saran KONATE, élève en 11émé Année au Lycée de Sandénia au nom des 106 communautés déclarantes. Cette déclaration a connu la participation de plus de 300 participants, composés de 106 membres de communautés déclarantes, des autorités régionales, préfectorales et sous préfectorales de Faranah, Kissidougou et de Dabola. Comme innovation et pour mettre de la visibilité sur l’intervention de Tostan, la Coordination Nationale de Tostan a exposé quelques photos sur les résultats clés du projet Changement Générationnel en 3 ans et les supports pédagogiques utilisés par Tostan sur le terrain. La visite de cette exposition par la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance et sa suite a mis fin à la déclaration de Sandénia.

A préciser que Sandénia est un village situé à 45 km de la commune urbaine de Faranah.

A. Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*