Guinée : la capitale en ébullition depuis 4h du matin

In Accueil, Politique

Plusieurs cas de violences ont été signalés ça et là dans les différents quartiers de Conakry ce lundi. La confusion quant à la poursuite ou non du mot d’ordre de grève lancé par l’inter centrale de l’éducation pourrait expliquer ces mouvements dans la capitale guinéenne.

Très tôt ce matin, des tensions ont été signalées dans certains quartiers de la banlieue de Conakry. Une nouveauté, il n’y a pas que les quartiers reputés être chauds qui ont enregistré des actes de vandalisme.

Sur l’axe Kipé-Taouyah en passant par Lambanyi, des jeunes ont barricadé la route en scandant des slogans hostiles au Président de la République et à son gouvernement. Situation un peu plus compliquée entre Madina, Bonfi, Kenien et Gbessia sur l’autoroute Fidel Castro. Là, forces de l’ordre et manifestants se sont livrés à une bataille qui a duré plusieurs heures.

Du côté de l’axe Banbéto-Cosa, boutiques et magasins sont fermés, selon le constat de notre reporter. Des pneus sont brûlés sur la route principale. Même ambiance sur la transversale Cosa-Nongo.

Toutefois, il faut préciser, qu’un accord a été trouvé entre la centrale syndicale et le gouvernement hier dimanche. Les deux parties devront publier une déclaration officielle ce lundi.

Hassatou Lamarana Bah / 623 12 52 03

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE