Guinée : le camp de Faya Millimouno se réjouit de la non adoption du code électoral

0
970

A travers un mémorandum lu ce lundi 9 janvier 2017 à Conakry, le Front pour la défense des droits des citoyens se dit satisfait de la non adoption du nouveau code électoral à l’Assemblée Nationale. Les membres de ce front précisent que le combat continue pour la défense des droits citoyens.

Pendant que l’Opposition Républicaine pilotée par El hadj Cellou Dalein Diallo se sent trahie par la mouvance présidentielle pour l’examen du code électoral à l’hémicycle, d’autres mouvements s’en réjouissent. C’est le cas du front pour la défense des droits des citoyens qui estime que l’adoption du nouveau code issu des accords politiques est une violation de la loi.

« On se félicite de la non adoption du code électoral, nous avons mené différentes actions et de sensibilisation sur le danger de ce code électoral. Le combat continue pour la défense des droits des citoyens, » dit Saïkou Yaya membre du front.

Pour sa part, l’honorable Sylabah s’en tape les mains car selon lui, leur action a porté fruit. « Le combat ne fait que commencer. Il faut des représentants que la population elle-même a choisis pour défendre leur cause. On a beaucoup de problèmes comme, l’insalubrité, les mauvaises routes, l’insécurité… Il faut aussi admettre les candidatures indépendantes, » défend-t-il.

Le front invite la CENI à programmer une nouvelle date pour la tenue des élections communales, car, selon les membres dudit front, le mandat des délégations spéciales est caduc.

Hassatou LamaranBah / 623 12 52 03

infos@kalenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*