Guinée/Accord politique : Une politique réagi !

0
72

Un autre accord politique a été signé entre la mouvance présidentielle, l’Opposition Républicaine et le gouvernement ceci à la veille d’une manifestation politique qui a été suspendue après la signature de cet accord. Dans cette entente, les circonscriptions qui faisaient objet de polémique ont été données à qui de droit.

Pour la politique Marie Madeleine Dioubaté, cet accord favorise une partie de la classe politique guinéenne « C’est un accord partial qui favorise le RPG Arc-en-Ciel et l’UFDG. Il faut absolument qu’on respecte les lois de la République dans notre pays » réagi-t-elle.

Selon l’opposante d’Alpha Condé, l’inefficacité de l’organe électoral serait à la base de ce dysfonctionnement « Si on avait un organe électoral efficace qui ne travaille pas pour donner la victoire au parti au pouvoir, si on avait un fichier électoral assaini, notre pays ne connaîtrait pas de fraudes électorales, de confrontations violentes entre les acteurs politiques. Au lieu d’appliquer les règles démocratiques, le gouvernement fait des arrangements politiques infondés et bafoue le processus électoral » dénonce-t-elle

Face à cette situation, l’ancienne candidate aux élections présidentielles de 2015, estime qu’il n’est plus nécessaire d’organiser des élections en Guinée « Alors pourquoi le gouvernement dépense de l’argent pour organiser des élections nulles qui aboutissent à des accords fallacieux ? C’est du temps et de l’argent perdu. Il ne s’agit pas de faire des élections pour faire croire que nous sommes dans un pays démocratique, qui respecte ses engagements et dans le même temps ouvrir une poudrière. Le pays a besoin pour se développer, d’administrateurs compétents et honnêtes qui ont un lien étroit avec les populations, et non de chefs de tribu avides de pouvoir » argue-t-elle.

Sidérée de cet accord, Marie Madeleine Dioubaté notifie que ces négociations mettent le pays en retard « Pendant le temps qu’ils passent à négocier, le pays est paralysé et les investisseurs fuient notre pays, les conditions de stabilité du pays n’étant pas réuni. Cet état quasi chronique d’instabilité du pays grève le développement du pays et contribue à appauvrir la population, car trop d’instabilité signifie peu ou pas de travail dans un pays comme la Guinée » indique-t-elle.

Il faut noter qu’après la signature de cet accord avec l’OR, un autre a eu lieu ce lundi 13 août entre le gouvernement, la mouvance et l’Union des Forces Républicaines UFR.

 

Hassatou Lamarana Bah

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*