Guinée: Aboubacar Soumah réagi au dégel du salaire des enseignants de la haute Guinée

0
492

Pendant que la grève du SLECG continue à paralyser le secteur de l’éducation depuis 2 mois et demi  jour pour jour, nous avons appris que les autorités du pays notamment le ministère du budget a ordonné le dégel du salaire des enseignants de la haute Guinée. Une information confirmée par Aboubacar Soumah. Pour le secrétaire général du SLECG, cette autre méthode du gouvernement consiste à affaiblir le mouvement de revendication des enseignants.

« Ce matin j’ai reçu des appels de Kouroussa que le ministre du budget  a déjà  autorisé, en tout cas envoyé à Kouroussa une somme importante pour payer tous les enseignants dont les salaires sont gelés dans cette préfecture-là. Par la suite, j’ai appris aussi que dans certaines préfectures  de la haute Guinée c’est la même chose. Je crois que ça c’est pour semer la confusion et puis faire croire aux autres qu’en haute Guinée effectivement qu’il y a travail. Alors qu’il n’y a pas de travail. Les enseignants sont à la maison. Ceux qui vont en classe, au niveau de la haute Guinée, c’est ceux-là auxquels ils ont que celui qui ne va pas en classe est contre le RPG, est contre le pouvoir d’Alpha Condé, donc ceux-là qui sont récupérés par les politiques. Mais la majorité des enseignants titulaires sont à la maison.

C’est une stratégie qu’ils mettent en place pour essayer de déstabiliser notre mouvement, faire venir certains pour inciter les autres aussi  à rejoindre les classes. Mais nous restons droits dans nos bottes. La grève continue et les enseignants sont décidés à jamais à observer le mot d’ordre de grève  quel que soit le temps que cela doit prendre », a dit Aboubacar Soumah dans Africa 2015 sur la radio Nostalgie.

LINCOLN, 624901737

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*