En Guinée depuis le 19ème siècle, cette entreprise est la plus vieille du pays

In Accueil, Economie

« CFAO, anciennement Compagnie française de l’Afrique occidentale, est une entreprise française du secteur de la distribution spécialisée automobile et pharmaceutique, notamment en Afrique et dans les collectivités territoriales françaises d’Outre-mer. À la fin de l’année 2010, CFAO est implantée dans 34 pays, la plupart en Afrique et 7 collectivités d’Outre-mer. » Se limiter à ces informations serait une erreur, car en 165 ans d’histoires, cette entreprise à plusieurs fois changé d’appellation et de domaine d’intervention. En plus, son lien avec la Guinée remonte au 19ème siècle. Nous avons creusé un peu plus donc, avec l’aide des écrivains et historiens.

Quand la Guinée fût découverte au 15ème siècle (1460) par un explorateur portugais, Pedro de Sintra, qui eût à décrire les merveilles de ce beau pays, plusieurs explorateurs ou entreprises de droit français prirent la mer pour la découverte de ce bijou.

A cette époque, nous enseigne Raymond Lehideux-Vernimmen dans ‘’La naissance de Conakry’’. Un seul royaume existait sur la côte : ‘’le Dubreka’’. Dirigé à l’époque par Mery Demba, qui sera succédé par Balé Demba, lui aussi remplacé par Balé Siaka. Les rois Bagas du Dubréka céderont des terres et signeront années après années des protectorats avec différentes puissances occidentales.

C’est en 1853 que l’entreprise CFAO [fondée à Marseille en 1853] s’implante en Guinée. Et c’est à Benty que cette compagnie de négoce, à cette époque décide d’exercer. En 1875, Joseph Gaillard, qui a intégré CFAO depuis 1872 se voit muté sur le continent noir, précisément au royaume de Dubreka. Il y reste pendant six mois, se familiarise avec les sujets du roi Balé Demba, apprend et parle rapidement le dialecte local.

Mais la géographie du Dubréka pose problème aux navires commerciaux qui accostent. Pour donc mieux implanter sa société, le jeune français décide de sortir en mer pour longer la côte. Après quelques heures en mer, il découvre Konan nakiri, qu’il tire des mots d’une riveraine avant même qu’il ne rencontre les notables.

Heureusement pour Gaillard, Konan Nakiri, qui deviendra Konakry puis Conakry relève du royaume de Dubreka, bien qu’étant détaché du continent [c’est une île qui sera relié à travers un pont en fer au continent par des gouverneurs français]. A Konan nakiri, toutes les conditions sont réunies pour les activités portuaires. Le représentant de CFAO décide d’y rester pour implanter l’entreprise de négoce, nous sommes en 1876.

 

[CFAO toujours présent en Guinée en 2017, a été fondée à Marseille en 1852 par Charles-Auguste Verminck. Cette compagnie de négoce, devenue un puissant groupe de distribution international dont le siège est maintenant à Paris, a changé plusieurs fois de nom au cours de ses 165 ans d’histoire : Verminck C-A & Cie, Etablissements Vverminck, Compagnie S.C.O.A, Compagnie Française de l’Afrique Occidentale, Pinault S.A, SICI, C.F.A.O et, enfin CFAO depuis 1999…] extrait de ‘’La naissance de Conakry’’, éditée par l’Harmattan.

 

Alpha Mady, touralphamady224@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE