Grève des enseignants : que retenir après 10 heures de négociations ?

0
1111

De 14 heures à minuit UTC, dans l’enceinte du ministère de la fonction publique, les parties prenantes aux négociations entre gouvernement et syndicats dans le cadre de la grève déclenchée par les centrales syndicales de l’éducation depuis le 30 janvier dernier, ont tenté de trouver un terrain d’entente sur les points inscrits à l’ordre du jour, notamment le point d’indice salarial.   

Après moult tractations, un accord a finalement été trouvé. « Après treize jours de grève, le gouvernement et les syndicats se sont accordés sur les points faisant l’objet de l’avis de grève du 30 janvier 2017. » A laissé entendre Amara Balato Kéita, secrétaire général d’une des centrales, à la sortie de la salle de négociation.

Cet accord ne signifie pour autant pas que la grève est suspendu de facto. « Les parties vont procéder aux formalités d’usage, pour émettre une déclaration officielle dès demain (lundi 20 février 2017, ndlr). »

Dans la même déclaration, l’inter-centrale en charge de la défense des intérêts des enseignants remercie ces derniers pour le suivi du mot d’ordre. « Nous vous remercions d’avoir observé pendant treize jours la grève. Le détail vous sera donné par la déclaration de suspension dès demain. »

A rappeler que des manifestations devraient avoir lieu lundi pour réclamer la reprise des cours, même si le ministère de l’administration interdit toute manifestation le même jour.

Alpha Mady Touré / touralphamady224@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*