Grève des enseignants : Les parents d’élèves haussent le ton et exigent à l’Etat de trouver une solution définitive

0
386
Exif_JPEG_420

Face à la grève des enseignants déclenchée ce lundi, la structure faitière des parents d’élèves à Conakry s’inquiète et hausse le ton. Le président de la Coordination Régionale des Parents d’Elèves, après avoir déploré le manque d’enseignants dans les écoles, invite les autorités à trouver une issue heureuse à cette crise.

Après un tour dans certains établissements scolaire de la capitale, Facinet Conté, président de la Coordination Régionale des Parents d’Elèves, se lasse : « C’est un très mauvais constat dans la mesure où il n’y a pas eu les 5% d’enseignants dans les différents établissements de la capitale ».

Selon les responsables des écoles visitées, le matin les élèves étaient venus en grand nombre. Mais les enseignants n’étant pas là, ces responsables disent juger nécessaire de laisser les enfants partir à la maison, nous a fait comprendre Facinet Conté avant d’inviter, au nom des parents d’élèves de Conakry, l’Etat à prendre toutes les dispositions afin de permettre aux enfants de reprendre les cours.

« Nous ne voulons pas d’année blanche. Si les parents se sacrifient à s’acquitter des charges scolaires, il faut qu’on accepte que ces enfants bénéficient des cours. C’est pourquoi, je vais redemander que chacun prennent conscience en prônant la paix. Et qui veut prôner la paix respecte le droit l’autre. Car les enfants ont droit à l’éducation. Nous comptons sur la bonne compréhension de l’Etat pour la solution définitive à cette grève syndicale », a déclaré le président de la Coordination Régionale des Parents d’Elèves de Conakry.

Mohamed Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*