Grève des enseignants : les parents d’élèves dénoncent la lenteur de la prise de décision

In Accueil, Education

Suite au mot d’ordre de grève  lancé par le syndicat des enseignants, les parents d’élèves accusent le gouvernement de voir d’un mauvais œil une situation qu’ils qualifient d’explosive. Lors d’une sortie médiatique le jeudi 16 février, les Associations des Parents et Amis de l’Ecole (APAE) de Guinée dénoncent la violation des droits des enfants,  et la lenteur de la prise des décisions  pour la résolution  de la crise.  

En brisant le silence face à la situation actuelle de l’école guinéenne, les  associations des fondateurs et promoteurs des écoles privées ont fait une déclaration au lycée Matam.

Après plusieurs heures de concertations, ces deux associations  accusent le gouvernement de les voir d’un mauvais œil. Selon Mohamed lamine Fofana, président  de l’association des fondateurs des écoles privées, la fermeture des écoles à un impact négatif.

« Nous conseillons aux parties concernées de faire recours  à la table de négociation. Quelqu’un qui ouvre une école  c’est quelqu’un qui veut la tranquillité, nous demandons l’implication du président de l’assemblée  nationale, le premier ministre, le porte-parole du gouvernement pour que sa marche », pouvait-t-on lire entre les lignes de cette déclaration.

Les Associations des Parents et Amis de l’Ecole (APAE), eux, déplorent la violation des droits des enfants,  la lenteur de la prise de décision  pour la résolution  de la crise, les actes de vandalisme dans les établissements scolaires  et universitaires publics et privés, le retard  dans la progression des programmes scolaires.

Mohamed Barry

224 624 39 57 84

barrymed21@gmail.com 

 

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE