Grève des greffiers : Les négociations de ce vendredi ont échoué

0
65

Les greffiers de Guinée ont été invités à la primature, dans la matinée de ce vendredi, 8 juin 2018, pour des négociations afin de suspendre leur mot d’ordre de grève générale illimitée sur l’ensemble du territoire national.

« À la primature, nous avons posé la condition d’avoir au moins un protocole d’accord signé  par le ministre. Mais  arrivé au département,  le ministre n’a pas voulu signer  le protocole. Comme nous n’avons pas eu de garantie suffisante pour lever le mot d’ordre,  c’est pourquoi nous avons décidé de continuer sinon ce n’était pas de notre volonté d’aller en grève », a déclaré Mamadou Dian Baladé, porte parole du mouvement des greffiers de Guinée.

Dans la foulée, il a précisé en ces termes : « Il faut qu’on ait quelque chose qui garantisse notre intérêt puisque par le passé il y a eu des promesses verbales qui n’ont jamais été tenues ».

Les greffiers de Guinée réclament l’application de leur statut particulier que le président de la République a bien voulu signé depuis le 3 août 2016. Un statut dans ils ont des avantages liés aux primes de fonction, aux primes de transport et de logements et surtout aux primes d’audience.

Face à ce qu’ils qualifient de manque de volonté de la part du  ministre  de la justice, les greffiers décident de maintenir leur mot d’ordre de grève. Ce qui affecte les activités dans la plupart des tribunaux de première instance à Conakry et en province.

kalenewsorg@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*