Football/Interview : AKB ‘’ Eric Mare n’est qu’un chômeur de moins pour la DTN française ‘’

1
118

Chef du département formation et développement de la fédération guinéenne de football, Abdoul Karim Bangoura (AKB) nous a accordé une interview ce samedi 6 octobre 2018, pour parler du football guinéen. Dans cet entretien, l’ex international guinéen est revenu sur plusieurs sujets notamment la liste des joueurs convoqués par Paul Put pour la double confrontation contre le Rwanda, le choix des sélectionneurs pour les catégories inferieures, la nomination d’Eric Mare au poste de DTN adjoint et le stage des entraineurs qui doivent se rendre en Europe.
Pour Abdoul Karim Bangoura, le triomphe du football guinéen passe nécessairement par la formation des entraineurs et le développement du football à la base. Le patron du département formation et développement de la FGF pense aussi que le football de notre pays ne peut se developper sans les guinéens.
Je vous propose l’intégralité de cette interview

Kalenews : Bonjour AKB, la Guinée affronte le Rwanda les 12 et 16 octobre prochain en marge des éliminatoires de la CAN 2019. Paul Put a convoqué 23 joueurs pour ce rendez-vous, quelle analyse faites vous de cette liste?
AKB : je n’ai pas l’habitude de commenter la liste du sélectionneur parce que je respecte ses choix. Mais je suis surpris de constater l’absence de Jules Keita qui fait un très bon début de saison avec Dijon et qui est parmi les 40 meilleurs espoirs de cette année. On parle d’expérience certes mais je pense que le selectionneur doit le convoquer pour l’encourager surtout qu’il ya la présence de Fodé Camara d’Ajaccio qui est de la même génération que lui.

Kalenews : Depuis l’arrivée de Paul Put sur le banc du Syli, il a toujours choisi le Maroc pour les stages de préparation et même quand l’équipe doit disputer son match à domicile ?
AKB : C’est vraiment une chose que je n’arrive pas à comprendre. C’est juste une façon de sortir de l’argent dans les caisses. Nous, à notre époque, on préparait nos matchs ici et on ne sortait que lorsqu’il s’agit de préparer une phase finale.
Notre sélectionneur est encore logé dans un hôtel de la place où la fédération paye près de 150.000.000GNF par mois alors qu’un appartement est mis à sa disposition. Ceci n’est pas du tout normal. Cet argent peut servir à autre chose.
Si la décision me revenait, je vous jure qu’il ne fera pas 2 jours à l’hôtel. Même quand il boit un café, il signe au nom de la fédération qui paie après. En Europe, quand tu signes un contrat, tu as un mois pour te trouver un logement.
Je pense que l’équipe doit faire sa préparation ici à Conakry pour se familiariser avec le public et la pelouse. On s’est préparé au Maroc contre la Centrafrique et il ya des joueurs qui sont arrivés à la veille du départ pour Conakry.

Kalenews : On constate la délocalisation des conférences de presse de Paul Put dans un réceptif hôtelier de la place ?
AKB : Il faut leur poser la question. La fédération a une salle de conférence bien équipée, alors pourquoi délocaliser une conférence de presse dans un hôtel. C’est juste pour gaspiller inutilement de l’argent.
Kalenews : Eric Mare a été récemment nommé directeur technique national adjoint par la féguifoot. Comment vous avez accueilli cette nouvelle ?
AKB : La nomination d’Eric Mare au poste de DTN adjoint peut être une bonne chose pour nous. Mais faire beaucoup de bruit pour quelqu’un qui est la deuxième personnalité d’une direction, çà je ne comprends pas. Pourquoi ya t’il pas eu tout ce bruit pour Cherif Souleymane qui est pourtant le DTN ?
On parle de fruit d’une collaboration entre la FFF et FGF et je me demande ce que notre fédération peut apporter à son partenaire.
‘’Eric Mare n’est qu’un chômeur en moins pour la DTN française’’ et ici, il va être bien rémunéré alors qu’il pouvait juste venir pour une mission de quelques jours ou semaines pour nous épauler. Ceux qui sont derrière ça profitent pour inviter l’ambassadeur de la France en Guinée pour gérer après leurs problèmes de Visas. C’est très dommage !
Il ya quelques semaines, Mon département a organisé un stage de Cinq (5) pour les entraineurs à Yorokoguiyah avec seulement 15.000.000 de nos francs. Quelques jours après, le DTN adjoint arrive et miraculeusement on sort 500.000.000GNF pour l’accompagner. Une attitude que je n’arrive pas à comprendre.
Mon département joue les mêmes rôles que la DTN. Je vous invite à la fédération pour vous montrer nos propositions et nos projets pour developper notre football. Mais on nous dit toujours qu’il n’y a pas d’argent. Comme ya pas d’argent alors on va continuer à faire des propositions même si on n’a pas de suite favorable.

Kalenews : Des entraineurs guinéens doivent se rendre en Europe pour une formation. Où se situe le projet ?
AKB : Lors de mon dernier séjour en France, J’ai discuté avec les clubs qui sont toujours prêts a accueillir nos entraineurs s’ils peuvent se prendre en charge comme on dit qu’il n’y a pas d’argent. D’autres même ont reçu les lettres d’invitation.

Kalenews : Quel est le bilan de votre département ?
AKB : C’est très difficile de parler du bilan d’un département qui n’a pas de budget. Mais on va continuer à nous battre et à faire des propositions.

Kalenews : Que pensez-vous des critères de sélection des sélectionneurs pour les catégories inferieures ?
AKB : Les sélections sont faites par copinages. La fédération a sorti un communiqué interdisant tout cumul de fonctions. Mais aujourd’hui c’est le contraire qui se passe. Si vous voulez connaitre les critères de sélection, il faut poser la question à la DTN.
Ce sont toujours les mêmes sélectionneurs pour les mêmes résultats et les autres sont mecontents. La DTN doit respecter les critères de sélection. Mais on vous dit toujours que le choix a été fait par mesure d’urgence.
C’est comme à la fédération, c’est la même personne qui fait tout le boulot. Quand on parle de négocier un équipementier, de trouver un sélectionneur, pour un stage à l’étranger… c’est toujours la même personne.
Parfois je me demande à quoi servent les autres membres de la fédération. Chacun doit jouer son rôle si on veut que notre football se développe. Mais d’autres sont là, ils ne font absolument rien et quand tu veux travailler, ils viennent piétiner tes projets.

Kalenews : Plusieurs observateurs pensent qu’on n’a pas beaucoup d’entraineurs qui sont qualifiés pour prendre une sélection nationale. Quel est votre point de vue ?
AKB : Tout passe par la formation. On doit aider nos entraineurs pour partir suivre des formations et des stages en Europe. On a négocié des stages pour eux dans plusieurs clubs européens (Toulouse, Dijon, Metz, Mönchengladbach…) les lettres sont là mais malheureusement.
Il faut prendre des étrangers pour nos sélections nationales et envoyer nos entraineurs en formations. Dans quelques années on aura plus besoin des entraineurs étrangers.

Kalenews : Est-ce que vous êtes déçu de la fédération guinéenne de football ?
AKB : Pas du tout. Je ne suis pas déçu. Je connais la mentalité des gens et j’ai assez vu certaines manières de faire.
Kalenews : avez-vous pitié d’Antonio Souaré ?
AKB : Je l’ai toujours dis, c’est lui qui est vu parce qu’il est le président de l’institution. Mais Il y’a des personnes qui font tout pour que çà ne marche pas. Et ces personnes sont connues de tous mais personne n’ose les dénoncer. Après tout retombe sur le président Antonio. Moi je ne suis pas là comme ces personnes qui sont là que pour leur gue…

Kalenews : Quelles solutions pour le progrès du football guinéen ?
AKB : D’abord, il faut avoir des gens compétents et mettre la rigueur dans la gestion. Sans ces deux choses là on ne pourra pas avancer. Pas avec des gens qui ne sont là que lorsqu’il y’a de l’argent pour après demander une part parce qu’ils sont allés à la CAF ou à la FIFA.
Moi je veux aider notre football et ma détermination est toujours de mise.

Kalenews : Quelle analyse faites vous de la finale de la coupe nationale remportée par le Horoya AC devant le Wakriya de Boké ?
AKB : Le match s’est joué dans un stade quasi vide qui était pourtant plein le 2 octobre pour la fête de l’indépendance. Peut être qu’au niveau de la communication le travail n’a pas été bien fait.
C’était une très belle rencontre et le meilleur club a gagné. Mais jetais déçu du niveau de l’arbitre. A cause de lui le match allait se gâter. Parfois on fait de mauvais matchs. Mais en finale c’est pas possible.

Kalenews : Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions
AKB : C’est à moi de vous remercier.

Yagouba Diallo

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*