Fête des femmes : Des femmes au métier d’hommes !

In Accueil, Femme, Société

La gendarmerie est un corps militaire dont la mission est d’assurer le maintien de l’ordre et de la sécurité sur le territoire national. Dans ce métier, la junte féminine est fortement représentée. A l’occasion de la fête de 08 mars, certaines d’entre elles ont donné les raisons qui les ont poussés à être gendarme.

 

A la gendarmerie routière de Maneah dans la préfecture de Coyah, la stagiaire M’mah Tawel Camara âgée d’une vingtaine d’année, en formation en moto cycliste, a donné les raisons qui l’ont poussé à faire ce métier que l’on peut dire réservé aux hommes : « je veux servir ma nation en tant que pilote moto cycliste, faire ce que font les hommes, faire la fierté de la femme. On est encadré par les hommes qui nous mettent devant les faits pour nous dire que nous aussi on est capable, il n’y a pas de discrimination. On fait le même test avec les hommes» dit-elle.

 

Même si cette dame est fière de son travail qu’elle exerce depuis quatre ans, M’mah Tawel Camara est confrontée à certaines difficultés dans l’exercice de son métier « il y’a eu beaucoup de personnes qui m’ont découragé à ne pas faire ce travail. Actuellement on n’a pas de moto pour mieux faire la formation. Nous demandons au chef de l’Etat, au général Baldé qu’il nous aide à avoir des matériels » lance-t-elle.

 
Depuis son arrivée au sein de la gendarmerie de Manéyah, cette stagiaire a eu à faire plusieurs formations. Son ambition c’est d’être auprès du chef de l’Etat pour assurer sa sécurité « j’aimerais être auprès du chef de l’Etat et quand le Président des Etats Unies d’Amérique sera là, j’aimerais l’escorter » souhaite-elle.

 

De son côté, la cheffe d’escadron Nasta Condé chargée du pilotage féminin explique comment elle parvient à gérer son personnel « l’armée c’est la discipline, c’est à la base de cela que je parviens à les gérer. Je suis accompagnée par neuf moniteurs qui sont formés par les français. J’ai soixante jeunes filles et elles sont engagées dans le travail, elles ont le courage ce sont des amazones. Nous escortons les femmes ministres et la première dame, donc nous lançons à ces dames de nous aider à avoir des motos » souligne-t-elle.

 

Avoir au moins de 18 ans, être célibataire et sans enfants sont entre autre les critères de recrutement selon la cheffe d’escadron.

 

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 203

kalenewsorg@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE