Faya Millimono sur le code électoral : « on a assisté à l’assassinat de l’état de droit »

0
767

Après le groupe parlementaire Alliance Républicaine qui a montré son opposition sur l’adoption du nouveau code électoral à l’assemblée nationale, c’est au tour du Président de Bloc Libéral de présenter son désaccord. Pour le leader politique, l’adoption de ce nouveau code électoral est ‘’l’assassinat de l’état de droit’’ dans le pays.
L’adoption du nouveau code électoral à l’hémicycle conformément aux accords obtenus le 12 octobre dernier, fait encore grincer les dents. Pour le Président du Bloc Libéral ce nouveau code est un assassinat de l’état de droit dans le pays.

« Le président de l’assemblée nationale viole devant cameras et dispositions le règlement intérieur de l’assemblée nationale. Il est clair que la disposition dit que si un certain nombre de députés au nombre de quinze demande que le vote soit secret ou à main levée, qu’on demande la présence effective dans la salle de ces personnes pour faire prospérer ou pas la motion de procédure » dénonce Dr Faya Millimono.

Le n°1 du BL va plus loin dans ces dénonciations en précisant que le président n’a pas demandé s’il y’ un député signataire, il rajoute aussi « ceci est un échec de la législature qui est aujourd’hui en vigueur dans notre pays » fustige-t-il.
Pour rappel, le nouveau code électoral a été adopté à l’hémicycle jeudi dernier à la majorité des députés présents conformément aux accords obtenus le 12 octobre qui prévoient la désignation des chefs de quartiers et districts.

Hassatou Lamarana Bah
+224 623 125 203
kalenewsorg@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*