Evènement du 22 janvier 2007 : les victimes demandent que justice soit faite

In Accueil, Société

Le Forum National des Jeunes de la Société Civile Guinéenne et le Collectif des Acteurs pour la République ont animé une conférence de presse ce lundi 23 janvier 2017 à Conakry, pour commémorer les évènements du 22 janvier 2007 où des hommes en uniforme ont tiré à balle réelle sur des jeunes. Les victimes demandent que justice soit faite.

Dix ans après les massacres du 22 janvier 2007 au pont 08 Novembre, où des hommes en uniforme ont tués des jeunes, certaines victimes se souviennent encore de cette tragédie, c’est le cas du Forum National de la Société Civile Guinéenne et le Collectif des Acteurs pour la République qui ont menés une série d’activité pour commémorer cette journée. « Ce dimanche 22 janvier on a fait le dépôt de gerbe de fleurs au pont 08 novembre, une série de prière dans les différentes mosquées et églises. Ensuite une conférence de presse ce lundi. Enfin nous organiserons une conférence débat à la maison des jeunes de Dixinn dont le thème est ‘’les acteurs s’engagent et la lutte continue pour la justice » annonce Ibrahima Lincoln Bah membre du Forum.

Pour le représentant du Conseil National des Organisations de la Société Civile CNOCS, tout peuple aspire à aller de l’avant : «  les revendications du 22 janvier 2007 sont toujours d’actualités, ce sont des problèmes de route, de courant électrique, de l’eau potable etc que la population demande. Nous demandons aux responsables de sortir de leur bureau et aller sur le terrain pour savoir ce que veut le peuple. Nous continuerons cette lutte avec la population » précise Dr Alpha Abdoulaye Bah.

Présent à cette rencontre, le Président de l’Association des Victimes de la Répressions AVR précise qu’il faut faire le diagnostic du passé : « le pays est caractérisé par l’impunité. Il faut que la jeunesse prenne le flambeau de la justice. Nous devons faire le diagnostic de notre passé car on peut pardonner mais pas oublier. En Guinée quand les faits sont contre l’Etat on ne fait jamais de justice » dénonce M. Dioumessy Ibrahima.

Pour rappel, c’était le lundi 22 janvier 2007 que les jeunes d’alors ont marché pour l’égalité sociale, dont le mot d’ordre était le changement. Des jeunes ont trouvé la mort en cette journée du ‘’lundi noir’’ au pont 08 novembre par des éléments en uniforme de la garde présidentielle d’alors.

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 203

kalenewsorg@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE