Éducation : une pédagogie disciplinaire adaptée au cycle primaire africain

0
215

Douze experts africains sont à conakry pour prendre part à un atelier sur l’enseignement des disciplines non linguistiques en contexte bi-plurilingues, au cycle primaire dans les pays partenaires de l’initiative (ELAN). Cet atelier de 5 jours organisé par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation s’est ouvert ce lundi 21 mai 2018 dans un complexe hôtelier de Conakry. Son objectif est d’appuyer les Etats membres, dont la Guinée, à travers une utilisation de conjointe visant à faire la promotion de la langue nationale et du français au cycle primaire.


Après avoir prouvé suite à une étude que l’enfant apprend mieux en commençant à étudier dans sa langue maternelle, le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation en collaboration avec l’oif a tenu cette rencontre à laquelle ont prit part 12 pays, en vue de la vulgarisation de l’expérience dans le domaine de l’enseignement bilingue.

Selon la directrice adjointe de l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation (IFEF) Mme Mona Laroussi la suite de la présente rencontre vise à l’élaboration d’un guide pour l’enseignement des mathématiques et sciences de la vie et de la terre « Cette présente rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation de l’expérience dans le domaine de l’enseignement bilingue vise par la suite à l’élaboration d’un guide pour l’enseignement de mathématiques en tant que bilingue à traiter des contenus des programmes et des démarches en matière de disciplines de linguistique au cycle primaire » explique t’elle.
Pour le ministre de l’Education

Nationale et de l’Alphabétisation Ibrahima kalil Konaté, qui a présidé l’ouverture de cet atelier, cette rencontre est un témoignage éloquent visant à rendre plus performant le système éducatif « Cette rencontre est le témoignage éloquent de l’ambition de nos états le partenaire à rendre plus performant le système éducatif entre nos pays francophones membre de l’initiative école et langue nationale en Afrique (ELAN) » explique le ministre K² avant d’ajouter la même lancée : « Aujourd’hui, cette relance des enseignements dans nos langues de cultures sur des bases mieux élaborer, qui tient contre toute spécificité linguistique et culturelle doit être saisie, favorisée et amplifiée afin de booster la qualité des apprentissages dans nos différents pays ».


Au sorti du présent atélier, les participants vont présenter l’initiative de leur expérience dans le domaine, également de présenter les outils pédagogiques élaborés, faire des propositions et orientations générales pour l’enseignement des disciplines non linguistiques.

Alpha Mamadou Bobo Balde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*