Education : Le SLECG réitère le maintien de son mot d’ordre de grève générale illimitée

0
514

Contrairement à la circulaire annonçant la suspension de la grève des enseignants déclenchée le 12 février, des responsables du SLECG disent maintenir leur position. Ils parlent d’ailleurs d’usage de faux pour noyer leur mouvement en pointant un doit accusateur sur des communicants du RPG.

C’est Mamadou Aliou Sall, membre du SLECG, que nous avons joint au téléphone pour vérifier cette information sur l’éventuelle suspension de la grève des enseignants. « C’est une information montée de toute pièce par des communicants du RPG. Et nous risquons de porter plainte contre eux. Parce que d’abord ils ont fait l’usage du faux. On a identifié l’auteur sur la page du SLECG gérée par Mariama Soumah. Ce sont eux (communicants) qui on scanné la signature de Aboubacar Soumah, son cachet pour «écrire que la grève est suspendue. Tous les enseignants sont informés que seul SOUMAH peut faire une déclaration radiotélévisée invitant toute la presse pour lever le mot d’ordre de grève. Je réitère que ce sont des simples communicants du RPG qui sont en train de faire des propagandes. Comme pour dire qu’ils sont en perte de vitesse. Nous même c’est en pleine réunion hier que les gens nous ont appelés pour nous signaler cette circulaire suspendant la grève à Conakry et à l’intérieur. Ils l’ont sur des réseaux sociaux. Mais où on va dans ce pays là ? Notre mot de grève reste maintenu. Et je profite de l’occasion dire qu’aucune négociation n’a été entamée avec qui que ce soit », a déclaré Mamadou Saliou Sall, membre du SLECG.

Lincoln

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*