Education : Quand le ministre K² éprouve du mal à exprimer le budget de son département devant les députés

In Accueil, Education, Société


Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a présenté ce lundi 4 décembre aux élus du peuple, le budget annuel 2018 de son département. Un budget qui s’élève à plus 1.476 milliards GNF dont K² a eu du mal à prononcer convenablement à l’hémicycle. Ce qui a suscité l’ironie des honorables députés.
Pour le ministre Ibrahima Kalil Konaté, ce montant servira à la rénovation du programme de l’enseignement au primaire et au secondaire, le recrutement des enseignants de l’ENI, la construction de 361 classes et la rénovation 142 écoles vétustes, la création d’un centre d’alphabétisation, et la construction de 5 lycées techniques dont un à Conakry.
Pour la grève déclenchée depuis le 13 novembre dernier par un mouvement syndical, K² rassure que des dispositions seront prises pour mettre fin à cette crise et des directives seront données aux chefs d’établissements pour planifier le calendrier scolaire afin que les cours ne soient pas perdus.
Parlant toujours de la grève, le ministre de l’éducation nationale s’est attaqué aux parlementaires en ces termes : « Depuis que cette crise a débuté, de toutes les institutions républicaines, seul le Conseil Economique et Social s’est intéressé. Pour preuves, c’est là ou des syndicalistes ont été arrêtés. Il a fallu aujourd’hui qu’il y ait des scènes de violences pour que vous vous y intéressé ». Une phrase qui a mis les élus du peuple hors d’eux-mêmes. Des Brouhaha dans la salle en ont fait foi.
Vu l’adrénaline qui montait, le Président Claude Kory Kondiano était obligé d’interrompre la séance et obliger le ministre à répondre aux préoccupations des Parlementaires par écrit.

Hassatou Lamarana Bah

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE