Education : Des cours perturbés à l’Université La Source ce mardi

0
200

Des étudiants en médecine et en pharmacie de l’Université privée La Source de Guinée ont boudé les salles de classes ce mardi, empêchant la tenue des évaluations. Ces étudiants protestaient contre le fait qu’ils ne sont dans l’effectif de ceux qui sont enrôlés par la biométrie.

Selon Kadiatou Kouboura Baldé de la radio Nostalgie-Guinée, c’est aux environs de 8h que des étudiants en médecine et en pharmacie ont commencé à battre le pavé dans l’enceinte de l’université prote. Ils accusent leurs responsables de jouer au ‘’deux poids, deux mesures’’ dans le recensement biométrique des étudiants et de faire redoubler certains sans raison valable comme le témoigne Oury Bah, leur porte parole : «Ils ne nous ont pas dit que les étudiants non enrôlés ne devraient pas composer ou doivent payer leur cota. C’est au début des épreuves qu’ils ont dit que tous ceux ne sont pas enrôlés ne devront pas composer ».

A la question de savoir pour Oury Bah, le porte parole des étudiants n’a-t-il pas composé, il répond : « Parce qu’on m’a fait redoubler deux classes à cause d’une seule matière. Ce qui m’intrigue de plus, la 3è année je valide toutes les matières, ils (responsables) dans notre dos des gens qui n’ont pas validé deux matières alors qu’ils nous ont fait redoubler deux années de suite à cause d’une seule matière ».

Sur place, les responsables de l’université ont ouvert un dialogue avec ces étudiants mécontents pour calmer les ardeurs. Un tête à tête qui a duré près de deux heures. Au sortir, Professeur Mamady Keita, doyen de la faculté de médecine, a déclaré que cette revendication est illégale, déclinant toute responsabilité dans le recensement biométrique des étudiants. « Nous leur avons dit que ce n’est pas très sage la rébellion qu’ils ont voulu entretenir au sein de notre institution. L’université est dans ses droits absolus de savoir qui est qui dans son institution. Si vous pensez que c’est l’université qui est responsable du fait que vos noms ne figurent pas sur la liste du recensement biométrique, vous vous trompez. Le problème n’a sa solution qu’au niveau du ministère, pas à notre niveau », a dit le doyen de la faculté de médecine.

Sur 867 étudiants inscrits en médecine et en pharmacie à l’université privée la Source de Guinée, seulement 480 sont enrôlés par la biométrie. En attendant de trouver une solution pour l’autre groupe, la fondation est ferme : Pas de négociation pour tout étudiant non recensé.

LINCOLN 624901737

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*