Dossier du 28 septembre : la directrice de l’hôpital Donka citée dans un rapport

0
793

Jusque là sous scellé, un rapport d’enquête sur les massacres du 28 septembre a été publié ce mois-ci par l’organisation des nations unies. Dans ce document, plusieurs noms sont cités en fonction des rôles joués et des degrés de responsabilité. Parmi les mis en cause, Fatou Sikhé Camara, directrice de l’hôpital Donka au moment des faits [elle occupe toujours ce poste].

Le semainier guinéen ‘’Le Populaire’’, dans sa parution N*558 du lundi 17 Avril 2017 s’est intéressé à ce rapport de l’ONU publié par JeuneAfrique. Ledit document, bien que n’étant pas pris en compte dans la procédure en cours à Conakry, confirme en quelque sorte, la sortie de l’ancien président de la transition le Gl Sékouba Konaté sur africaguinee.com. Interview dans laquelle le Général a cité des noms des personnes qui ont été toujours considérées comme innocentes dans ce dossier.

En plus donc du colonel Chérif Diaby, le Gl Mamadouba Toto, Claude Pivi… La directrice de l’hôpital Donka figure en bonne place. Fatou Sikhé est reproché de violation du serment d’Hippocrate.

Alpha Mady TOURE / touralphamady224@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*