Dégradation du pont de Linsan : « Une boîte de sardine est à 15.000 GNF et le pain à 10.000 GNF » s’indigne une commerçante

0
357

Alors que le pont de Linsan dans la région de Kindia ait cédé, c’est au tour de la déviation de ne plus être accessible, à cause de la saison pluvieuse. Depuis quelques jours, les usagers de cette route dorment à la belle étoile, car ils n’ont pas de moyens pour passer.

 

Mariama Traoré de la préfecture de Dabola en partance pour Conakry est bloquée au niveau de cette déviation depuis trois jours. Stressée par les menaces du chauffeur de taxi à faire descendre sa marchandise, elle est obligée de chercher un taxi-moto « dans ma marchandise il y’a du piment et du choux. Vu que le chauffeur nous menace de faire descendre nos marchandises, nous sommes obligées de payer les taxi-motos pour le passage de nos marchandises à l’autre rive. Le prix varie de 20 mille à 30 mille GNF par bagage » annonce-t-elle.

L’autre problème, est que les commerçants de Linsan, un lieu où les voyageurs font escales pour manger, augmentent le prix des denrées « Une boîte de sardine est à 15.0000 GNF et le pain à 10.000 GNF.C’est vraiment déplorable, nous qui faisons des vas et viens, le prix de nos marchandises s’élève de 5 millions à 7 millions GNF, et si cela pourrit en cours de route, qu’allons-nous dire à nos clients ? » Déplore-t-elle.

 

Très remontée, cette autre jeune élève de la préfecture de Dinguiraye qui vient à Conakry pour les vacances, ne cache pas son exaspération « Tout ce que le gouvernement montre à la télévision comme innovation c’est du tape à l’œil. Ils font pleurer la population alors qu’ils sont dans leur bureau, ils ne verront rien de potable dans leurs projets » prédit Saran Sidibé.

Madame Kourouma de son côté invite le gouvernement à démissionner « Si le Président de la République voyageait par la voie routière, il allait voir comment la population souffre au lieu de dire qu’il dédie son mandat aux femmes et à la jeunesse. Le prix du carburant à la pompe a augmenté et nos routes sont impraticables, je demande la démission du premier ministre et de son gouvernement » lance-t-elle.

 

Hassatou Lamarana Bah

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*