Crise politique en Guinée : « la CENI est prise en otage par une main noire, » Faya Millimono

In Accueil, Politique
KODAK Digital Still Camera

Face à la crise au sein de l’institution électorale guinéenne, Dr Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral a, dans un entretien qu’il nous accordé, estimé que la commission électorale nationale indépendante (CENI) est prise en otage par une main noire.

« On est en train de nous manipuler, sinon en 2015, avant les élections présidentielles, tout le monde  était d’accord que la CENI actuelle change du point de vue de sa forme et du fond. Ce qui devrait nous permettre de changer cette CENI. Pour avoir peut-être une CENI technique, qui serait là non pas pour mettre en œuvre un agenda politique. Mais des gens qui sont là pour leur compétence et leur mérite. Alors entre temps, on a dit qu’il faut attendre que les élections locales finissent avant de changer la CENI. Mais nous savons que les élections locales dans notre pays ne peuvent jamais se tenir. Parce que les dernières ont eu lieu en 20O5. » A rappelé d’entrée Faya Millimono.

Selon le leader du BL,  la crise actuelle au sein de la CENI est la résultante d’une manipulation. « Les commissaires ont décidé d’enlever Bakary Fofana pour mettre une autre équipe. Je crois qu’on aurait accepté que la passation de service se tienne à la date qui a été donnée. Le ministère a fait semblant de ne pas être informé. Ça, c’est de la manipulation. Ce que la cour constitutionnelle a fait, c’est dans l’ordre normal des choses ». 

Abordant la question de la crise politique guinéenne avec la reprise des manifestations de rue par l’opposition, le numéro 1 du BL souligne qu’en Guinée le quotidien rime avec des crises politiques. « Je crois que cette situation n’honore pas le pays. Et que ça ne nous permet de nourrir l’espoir d’une sortie de crise définitive. Le problème dans notre pays, c’est que les gens ne considèrent pas la loi et ils préfèrent la mettre de côté.  On signe des accords qui ne sont jamais appliqués. C’est ça l’origine profonde de la crise. Ajouter à cela, la mal gouvernance qui fait aujourd’hui que les guinéens vivent dans l’insécurité. » Explique Dr Faya Millimono.

Sur la crise interne qui prévaut au BL suite à la participation de son chargé de communication à la marche du 2 août dernier, ce, malgré l’interdiction faite par son parti. Beaucoup d’observateurs s’accordent à dire que rien ne va entre Aliou Bah et son président.  Pour Dr Faya Millimono, au sein du BL, « il n’y aura aucune décision, ni une purge ou encore une exclusion de son chargé de communication du parti ».

 

Mohamed Barry / barrymed21@gmail.com

 

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE