Coyah : une ONG vient en aide à l’école élémentaire de Kouyéyah

In Accueil, Education

L’ONG des Paroles et des Actes (PACTE-Guinée) a fait un don de fourrures scolaires, le week-end dernier à l’école élémentaire de Kouyéyah, dans la préfecture de Coyah. Cette première action de cette structure, vise à répondre à l’appel des responsables de ce temple du savoir en termes d’équipement.

Créée en 2016, l’ONG des Paroles et des Actes PACTE-Guinée est composée de cadres dynamiques de la Guinée et de la France. Elle a pour objectif de venir en aide aux déshérités, en rénovant les écoles pour améliorer les conditions de vie des citoyens tout en contribuant au développement socio-économique du pays.

Pour cette première action, la structure a fait un don de matériels de bureau, notamment des règles, des équerres, des compas etc., à l’école élémentaire de Kouyéyah dans la préfecture de Coyah. Sur le choix de cet établissement, le secrétaire général de l’ONG donne des précisions.

« C’est de rendre un hommage à ‘’Badra’’, qui était le conseiller spécial du premier ministre mais qui est décédé. Il a étudié ici, c’est à travers les connaissances qu’il a acquises dans cette école qu’il a gravit les échelons. Il avait en ambition de rénover l’école et parallèlement on a été contacté par les responsables de l’école de leur venir en aide », explique Abdoulaye Alseny Diallo.

Créée en 1960 avec un effectif de 37 élèves dont  sept filles, l’école élémentaire de Kouyéyah comprend de nos jours 350 élèves dont 35 filles, 8 groupes pédagogiques et 9 enseignants y compris le directeur. Aboubacar Sylla, directeur de cet établissement, se dit satisfait de ce geste humanitaire de l’ONG.

« Nous sommes très satisfaits de cette ONG, pour avoir envoyé des fournitures pour les enfants et pour la direction. Nous invitons également toutes les bonnes volontés de nous venir en aide », se réjouit-il.

Malgré cet acte magnanime, l’école primaire de Kouyéyah rencontre toujours des difficultés notamment des problèmes d’infrastructures.

« les enfants sont assis à 4 par table-banc, c’est insuffisant, la route sépare les deux bâtiments et cela crée assez de problèmes, les latrines sont mal placées », signale le directeur.

Ambitieux d’aider ce temple du savoir, les membres de PACTE-Guinée envisagent d’entamer les démarches pour avoir des dons, afin de continuer leur œuvre qui est de rénover carrément l’école, les latrines,  de reconstruire la direction.

Hassatou Lamarana Bah

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE