Coyah/Kountia : Un homme d’une quarantaine d’années viole une fillette de 4 ans

0
161

Le présumé violeur a été présenté ce vendredi aux hommes de médias à la direction de l’OPROGEM (Office de Protection du Genre, Enfance et Mœurs). L’acte s’est passé à CBA dans le quartier  Kountia (Coyah). Ce quadragénaire aurait abusé d’une fillette âgée de 4 ans dans la nuit du mercredi 02 Janvier 2018.

 Alertée par la famille de la victime d’une libération imminente de l’accusé au niveau de la Bac 7 dudit quartier, l’ONG Club des Jeunes Filles Leaders s’est rapidement saisie du dossier.

« C’est avant-hier nuit qu’on a reçu un appel de la part de la famille de cette petite de 4 ans.  Ils ont dit qu’ils ont besoin d’une aide de notre part parce que le monsieur qui a fait cela était en prison à la Bac 7 de Kountia, mais qu’ils ont remarqué qu’une négociation est entamée. Donc, ils veulent que le dossier soit à notre niveau pour qu’on puisse le suivre à la lettre », témoigne  Idrissa Bah, la présidente de cette ONG qui compte aller jusqu’au bout dans cette affaire.

Le présumé auteur reconnait les faits qui lui sont reprochés. D’après ses explications, il était sous l’effet de l’alcool quand il commettait cet acte. Aboubacar Camara, l’officier de police judiciaire revient sur ses propos : « Selon lui, lorsqu’il s’est soulé la gueule, comme ils sont couchés à 6 voire à 4, sa femme et ses trois enfants, la fille est venue se coucher à côté de lui. Donc instinctivement, il a envoyé sa main et il a touché la fille croyant que c’est sa femme.  Et automatiquement, il est monté dessus. C’est quand il a compris que c’est la fille, il l’a rejetée et a dit aux autres de sortir». 

Au terme de son intervention, l’officier de police judiciaire a mentionné que l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

« D’après nos constats, il a été prouvé que le viol a été effectué. Le rapport médical en fait foie. La petite a une incapacité totale de travail de 25 jours. Donc c’est un crime », ajoute raconte l’OPJ, Aboubacar Camara.

De son coté, Marie Gomez, la directrice adjointe de l’OPROGEM rassure que son service a déjà mis ce présumé violeur dans les mains de la justice, rapporte Oumar Camara de la radio Nostalgie. 

Kalenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*