Cour constitutionnelle : Des leaders d’opinion engagés à défendre les textes de la constitution

0
138

Ce sont des jeunes, femmes, très remontés qui ont rallié ce mercredi 19 septembre, le chemin de la cour constitutionnelle pour faire un setting. Cette initiative du Balai citoyen a pour but de dire non à la tentative de destitution du Président de la cour constitutionnelle par sept conseillers de ladite cour.


Dans son intervention, Sékou Koundono Président du Balai Citoyen, précise que M. Kelefa Sall est victime de son discours historique lors de l’investiture du chef de l’Etat « nous sommes là pour déjouer ce putsch, leur montrer ainsi que leurs complices que cette conspiration ne marchera pas. Ce monsieur on l’en veut depuis le 16 janvier 2016, pour son discours historique où il a rappelé le chef de l’Etat pour lui dire qu’il est à son second et dernier mandat » explique-t-il.

D’un air serein, Koundouno indique qu’il affrontera vents et marrées pour que le troisième mandat en Guinée soit déjoué « Le 21 décembre 2020, le balai citoyen travaillera avec tous les partis politiques, les syndicats, les organisations de la société civile, les médias à manager le départ du chef de l’Etat. La Guinée n’est pas un royaume, nous ne sommes pas dans une monarchie. Ce combat se fera au prix de notre vie » martèle-t-il.


Participant à cette rencontre, Abou Sorya Bangoura candidat de l’UFDG dans la commune de Matam pour les communales, précise que M. Kéléfa Sall ne quittera point sa place « Kelefa Sall ne bougera pas, tous ceux qui ont voté contre Kéléfa Sall, ne doivent plus porter cette robe car ils ne le méritent pas. Ce sont des incapables, des voleurs ce ne sont pas des juges. Nous sommes mal représenté à l’extérieur » notifie-t-il.


Même lancée du côté d’Oumar Sylla dit Foniké Manguè activiste de la société civile « M. Kelefa Sall reste et demeure le Président de la cour constitutionnelle, s’ils sont corrompus, ils ont reçu de l’argent ils n’ont qu’à bouffer ou redonner l’argent à son propriétaire. Nous n’allons pas lâcher et nous resterons là jusqu’à ce que M. Kelefa Sall finisse son mandat sans aucun problème » rajoute-t-il.
Après ce setting, Sékou Koudouno ainsi que certains leaders politiques notamment Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Faya Millimono, ceux de la mouvance et la société civile, se retrouveront afin d’amorcer dès demain d’autres manifestations de rue.

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*