Cour des comptes : L’institution rend compte sur l’ensemble de ses activités au titre de l’année 2016

0
319
MOHAMED DIARRÉ

Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi, 11 janvier, le Président de la Cour des Comptes a rendu public le contenu de son premier rapport d’activité de l’année 2016. L’objectif est d’informer l’opinion nationale des résultats d’activités menées par l’institution depuis sa mise en place.

Entant qu’institution supérieure de contrôle des finances publiques, la cour des comptes est une juridiction financière indépendante. A ce titre, elle dispose d’attribution juridictionnelle et consultative. De par ses attributions de contrôle à postériori, de l’information et de conseil à travers ses rapports publiques. La cour des comptes contribue à la sauvegarde du patrimoine public ainsi qu’au contrôle de la sincérité et de la transparence dans la gestion des finances publiques.

« Après donc la remise officielle de ce rapport d’activités au Président de la République et au Président de l’Assemblée Nationale, nous avons jugé nécessaire d’organiser cette conférence de presse, premier du genre, pour faire partager avec l’opinion nationale des grandes actions menées depuis la nomination de la haute hiérarchie de la Cour des Comptes en janvier 2016 », dit Mohamed Diarré, Président de ladite institution.

Ainsi, ajoute-t-il, « Eu égard au retard accusé par la Cour dans le recrutement, la nomination, la formation des magistrats et autres activités relatives à la situation précoce des comptes publics, des missions de contrôles juridictionnelles et non juridictionnelles non pu être effectuées au cours de cette première année 2016. C’est pourquoi, le présent rapport annuel d’activités donne une bonne connaissance de la Cour des Comptes et t rend compte les résultats d’activités depuis sa mise en place et son opérationnalisation pour sa première année d’exercice ».

Ce rapport d’activités présenté met en exergue, dans sa première partie, des attributions et compétences et l’organisation de la Cour des Comptes. Dans sa deuxième partie, la mise en place, la composition et les ressources humaines et financières de l’institution. La troisième partie concerne les activités réalisées en 2016 par la Cour au plan institutionnel, organisationnel et fonctionnement, de la formation et des attitudes professionnelles. Et dans sa quatrième partie, les perspectives et recommandations de la cour des comptes.

Mohamed Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*