Congrès mondial de la Salsa : Le drapeau guinéen hissé au sommet d’une compétition mondiale

0
200

C’est une information qui replonge la Guinée dans ces heures de gloires. La danseuse  Amira Chaloub, a réussi à hisser le drapeau guinéen au sommet d’une compétition  mondiale de Salsa. Avec sa consécration à la troisième place de la compétition dénommée ‘’Congrès Mondial de la Salsa’’.

Organisée en Janvier  2018 en Floride aux Etats Unis, c’est Amira Chaloub, qui  a représentée la Guinée à la compétition du congrès mondial de la Salsa. Au sortir de la compétition, la guinéenne s’illustre avec le trophée de la meilleure danseuse de Salsa (danse Latine).

Reçue en audience par le secrétaire général du ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique, Amira Chaloub, une animatrice de profession, indique que sa visite en Guinée est une manière de faire partager sa victoire avec mes compatriotes.

« Je suis une amatrice qui participe à des compétitions mondiales de Salsa. Je suis arrivée en Guinée d’une part pour annoncer le succès car j’ai compétition mondialement et j’ai gagné le troisième prix du podium mondial à Orlando en Décembre 2017. Et en Janvier 2018, mon époux et moi avons fini à la première place de la compétition du congrès mondial de la Salsa. Ce sont là les deux compétitions de plus grande notoriété dans la danse en Floride et ça se passe à chaque année » souligne-t-elle.

Au cours de cette audience, dame Chaloub, a aussi informé les responsables du département en charge de la culture, de l’organisation d’un festival international de la danse latine à Conakry dans la dernière semaine du mois de Novembre 2018, et son initiative portant sur l’ouverture d’une école de danse en Guinée.

Le but de ce festival, déclare, dit-elle, « C’est de faire partager cette passion et créer l’engouement autour de la danse latine qui est quand même l’héritage qu’est connu en Guinée. Et aussi d’apporter des shows, des spectacles autour de cette danse. Et nous allons envoyer des pointures internationales qui vont pouvoir apporter un aspect académique à tous les guinéens qui savent danser. L’objectif final, c’est de créer l’école de danse  Latine Salsa en Guinée », a annoncé Amira Chaloub.

Face à ce trophée qui revient au bercail, le porte-parole du ministère de la culture rassure que son département accompagnera toutes ces initiatives. « Nous allons accompagner justement pour la réalisation surtout de ce festival international. Et aller aussi jusqu’à la création de cette école de danse et musique latine », rassure Jean Baptiste Williams.

Car, souligne-t-il, « la culture ne va pas se renfermer sur elle-même, elle doit s’ouvrir aux autres tendances ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*