Conakry/L’UFDG réplique à la Vidéo d’Halimatou Dalein : « Ce sont des élaborations des gens qui n’ont rien à faire…. »

0
234

L’UFDG a réagi à l’enregistrement audio qui circule depuis mercredi sur la toile, épinglant  Hadja Halimatou Dalein Diallo, qui appelle des jeunes à continuer le combat et saboter des activités du gouvernement dans un quartier de l’axe.

Pour le bureau politique nationale de l’UFDG, les propos de l’épouse du chef de file de l’opposition sur cette vidéo n’a rien de choquant ni d’incitation à la haire encore moins à la violence.  Car, soutien honorable Ousmane Gaoual Diallo, il arrive parfaitement  des moments où  des responsables de l’UFDG appellent les militants du parti à continuer le combat démocratiques que le premier responsable de cette formation politique  s’est assigné.

« Ce qui est dit dans les propos d’Halimatou Dalein sur cette vidéo n’a rien de choquant ni de révoltant à la violence. A l’occasion de nos AG, il arrive parfois que nous appelons nos militants à continuer le combat. Parce que nous menons un combat contre la dictature, la tyrannie  et les violations des droits  humains en Guinée. Car pour nous,  nos militants sont des combattants de la démocratie et les libertés publiques. Mais ceux qui tentent de transformer ces propos qu’ils me disent que l’UFDG est une organisation criminelle qui distribue des armes.  Il faut donc comprendre que, quand vous attendez un leader qui est à la tête d’une organisation politique dire à ses militants continuer le combat, vous n’allez pas confondre ses propos comme si vous avez à faire à une organisation militaire »,  a défendu le député de Gaoual.

Pour, le responsable de la communication de l’UFDG ses propos attribués à Halimatou Dalein Diallo ne sont que des élucubrations des gens qui n’ont rien faire. « Ce sujet pour moi n’a aucune importance car les propos attribués à Halimatou Dalein Diallo, il ne s’agit là que des élaborations pures et simples des gens qui n’ont rien à faire et qui ont pour mission de ternir l’image de l’UFDG », précise-t-il dans une sortie médiatique chez les Grands Gueules.

Concernant l’enquête annoncée par le procureur général près le Tribunal de Première Instance de Dixinn  afin  des faire la lumière sur les cas des trois  morts enregistrés les 7 et 8 novembre 2018 à Wanindara,  l’opposant au régime d’Alpha Condé dit que son parti n’accorde aucune confiance par rapport à l’aboutissement du dossier.

Cependant, l’honorable Ousmane Gaoual Diallo, n’a pas manqué d’affirmer sa satisfaction pour le fait que pour la première fois, dit-il, «Que le procureur  général  agisse de façon prompte sans se cacher derrière des plaintes pour déclencher l’ouverture d’enquête sur l’assassinat  d’autres personnes en Guinée !  Ceci est un progrès.  Mais je rappelle que ce procureur, par son silence et dans l’indifférence du gouvernement jusqu’aujourd’hui, a fait que  les coupables de tant d’autres victimes restent introuvables ».

Pour le député,  « Si on faisait la lumière sur la mort des premières victimes nous n’allons pas être là aujourd’hui », fin de citation.

Mohamed Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*