Communales 2018: Le CNOSC-DDG dénonce des irrégularités enregistrées lors du scrutin

0
213

Le Conseil National des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement de la Guiné a,  dans une déclaration rendue publique ce lundi, condamné a épinglé  le travail des Commissions Administrative de Centralisation des Votes, CACV. 

Pour le Président de cette organisation, les magistrats n’ont pas joué leur rôle : «Les observateurs du CNOSC-DDG constatent avec regret que certains CACV ont écarté plusieurs procès verbaux des bureaux de vote qui ne devaient pas être écartés ou annulés et certains juges de contentieux ont rendu des décisions confuses sans même vérifier les réalités des quartiers ou districts concernés», dénonce Salmana Diallo.

Pour mieux observer le déroulement du scrutin, le CNOSC-DDG a déployé plus de 500 observateurs dont 430 accrédités par la CENI. Cependant, certains observateurs ont été agressés et violentés selon le Président.

Pour préserver la paix dans le pays, Salmana Diallo invite les parties prenantes à plus de responsabilité. «Les magistrats qui ont pris des décisions d’écarter des procès-verbaux ou d’annuler les résultats des bureaux de vote sont priés de bien vouloir donner des raisons explicites aux citoyens, électeurs et communes concernées. En plus la CENI doit donner de larges informations à la population» invite-t-il.

Après la proclamation des résultats définitifs des élections communales, le CNOSC-DDG promet de présenter un rapport final d’observation de ce  scrutin.

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*