CANAL+ se lève contre les réseaux pirates

In Accueil, Société

Avec l’appui des forces de l’ordre le groupe CANAL+ lance des opérations de démantèlement de réseaux pirates pour sécuriser le secteur de l’audiovisuel. En conférence de presse ce mercredi 18 octobre à Conakry, l’équipe a annoncé que les opérateurs par câble informel génère plus de 56 milliards de Francs Guinéens par an sans aucune recette fiscale.

Les branchements anarchiques des opérateurs de distribution constituent un véritable danger pour les populations et endommagent sérieusement les infrastructures existantes. Cette nouvelle forme de piratage appelé « Réseaux araignées » ou « câblos » existent dans les différents quartiers. Elle se distingue d’après la chargée des relations institutionnelles Afrique CANAL+ par « la redistribution de chaînes via des réseaux de câbles reliés directement depuis la base du câblodistributeur jusqu’à la télévision du foyer. Ce câblodistributeur récupère des décodeurs pirates ou bien utilise des abonnements individuels pour en distribuer les chaînes via son réseau à moindre prix », explique Grace Loubassou.

Cette menace de piratage génère un chiffre d’affaires informel très conséquents, plus de 56 milliards de GNF par an qui ne génère aucune recette fiscale et qui n’est à aucun moment réinjecté dans l’économie audiovisuelle locale. Outre cette perte de recette, des conséquences pourraient affaiblir le secteur de l’audiovisuel guinéen. « C’est un frein de développement de l’audiovisuel avec la redistribution dans les quartiers à partir de 10 000 GNF, des câblo-opérateurs volent les images de CANAL+ » dénonce-t-elle.

Pour remédier à ce phénomène, le groupe CANAL+ en partenariat avec l’Association africaine Convergence qui œuvre dans la valorisation et la protection de la création l’audiovisuel , envisage de mener quelques opérations pour protéger et sécuriser l’audiovisuel en Guinée. «La mise en demeure devant les tribunaux des pirates, l’identification unique de chaque abonnement TV, les opérations de démantèlement des bases pirates à détruire avec les forces de l’ordre, le soutien des autorités compétentes dans la protection du secteur de l’audiovisuel » annonce Grace Loubassou.
Installé en Guinée depuis 1990, le groupe CANAL+ a créé à ce jour plus de 250 emplois directs et indirects à l’aide de ses deux partenaires commerciaux.

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 203

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE