Basse Guinée : l’autre Kountigui brise le silence face aux attaques d’El Sekhouna

In Accueil, Basse Guinée, Société

Au cours d’une conférence de presse animée ce jeudi à Conakry, El Hadj Mamoudou Soumah, l’autre ‘’Kountigui’’ de la basse Guinée s’est livré à une opération de légitimation de son pouvoir au détriment de son challenger à la tête de la coordination nationale la région. Selon lui, El Hadj Sékhouna Soumah « ne répond pas aux critères établis par les sages de ‘’Labésagni’’(Basse-Guinée, ndlr) pour prétendre être  leur Kountigui ».

Depuis son intronisation comme nouveau Kountigui par certains sages de la région, EL Hadj Mamoudou Soumah ne désarme pas contre El Hadj Sékhouna Soumah, l’autre Kountinui de la basse Guinée.  Ainsi le torchon continue de brûler entre ces deux Hommes.

Désormais, il est établi que l’on a à faire avec un Kountigui de la mouvance et un autre de l’opposition. Même si celui qui est taxé d’être de l’opposition rejette toute appartenance politique. « Je ne suis ni membre du PUP, ni maire, ni membre de l’UFR. Car, dit-il, j’incarne juste l’autorité morale de la basse Guinée. Quand on est Kountigui c’est un titre à vie et que la personne reste apolitique, honnête et pieuse. » Dixit El Hadj Mamoudou Soumah devant les Hommes de médias.

Selon El hadj Soumah, « on avait un Kountigui qui s’appelait El Hadj Cheik Soumah. Après sa mort, les sages se sont dit d’attendre la fin du veuvage (4 mois et 10 jours)  pour désigner un successeur, le nouveau Kountigui, » raconte-t-il. Avant de poursuivre : « entre temps, le M. (El Hadj Sekhouna, ndlr)  avec beaucoup de ministres et certains membres de l’administration Guinéenne se sont réunis et festoyer à Kindia pour dire qu’ils ont un nouveau Kountigui. » Dénonce-t-il

« Quand vous prenez quelque chose qui ne vous appartient pas ça s’appelle de l’usurpation. Un homme honnête et qui croit en Dieu. Parce qu’un homme honnête ne peut se mettre que sur la coupe de Dieu et non d’un autre homme quel que soit sa puissance. Et le Kountigui ne doit pas faire de la politique. » Explique-t-il, parlant des qualités d’une telle autorité religieuse.

Avant de conclure en disant : « moi je ne suis ni membre du PUP, ni maire, ni membre de l’UFR. J’incarne l’autorité morale de la basse Guinée. L’autre ne répond pas au critère établie par les sages de ‘’Labésagni’’.»

 

Med Yrrab

224 666 158 944

 

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE