Un banquier français au cœur du scandale des mines en Guinée

In Accueil, Mine

François Polge de Combret, banquier français conseiller du président guinéen Alpha Condé, a joué un rôle central dans l’attribution de la concession du gisement de fer de Simandou, selon de nouveaux documents révélés par France 24.

France 24 est en mesure de faire de nouvelles révélations sur l’homme par qui le scandale est arrivé en Guinée. François Polge de Combret, un banquier français conseiller du président Alpha Condé, est dans l’œil du cyclone depuis la révélation de son rôle dans la dispute pour l’attribution de la concession de Simandou, l’un des plus grands gisements de minerai de fer au monde.

Simandou est l’objet de toutes les convoitises. Mais aussi de lourds soupçons de corruption à grande échelle. Depuis une dizaine d’années, les relations entre les compagnies minières avides de mettre la main sur cette poule aux œufs d’or et les pouvoirs successifs en Guinée ont donné lieu à de redoutables passes d’armes, dans la presse et devant les tribunaux. Après son élection en 2010, Alpha Condé a ainsi retiré les droits d’exploitation sur Simandou à la société BSGR, propriété de l’homme d’affaires franco-israélien Benny Steinmetz, l’accusant d’avoir obtenu ces droits grâce à la corruption. Celui-ci les avait obtenus en 2008 sous la dictature militaire, au détriment du géant minier anglo-australien Rio Tinto. Ce dernier a récupéré des droits auprès du nouveau régime en 2011. Mais ce contrat et ses acteurs sont désormais dans la ligne de mire des autorités de plusieurs pays occidentaux. À commencer par François de Combret.

La suite sur France24.com

 

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE