Attaque de Kpéyaba : contradiction entre l’armée guinéenne et le maire de Guéassou 

0
1089

L’armée guinéenne, à travers le ministère de la défense nationale a qualifié mercredi l’information relative à l’attaque d’une zone frontalière guinéo-ivoirienne, relayée par l’agence France presse d’erronée. Au même moment, le maire de Guéassou préfecture frontalière reconnaît les faits. 

L’agence a révélé que le village de Kpéyaba, situé à 15 km de la Côte d’Ivoire a été attaqué par des militaires guinéens dans las nuit du mardi. Il y aurait eu au moins un mort selon cette agence. L’information est vite relayée sur Rfi et plusieurs médias locaux.

Dans la soirée de Mercredi le responsable de communication du ministère de la défense nationale dément cette information sur les réseaux sociaux, qu’il qualifie d’erronée.

« …Une dépêche erronée de l’AFP, reprise par RFI (et d’autres médias) a fait état de l’attaque par des militaires guinéens d’un village ivoirien. Le ministre de la Défense Dr. Mohamed Diané dément catégoriquement ces allégations. Aucun militaire des Forces armées guinéennes n’a participé à cette « attaque » qui s’est malheureusement soldée par la mort d’un villageois. Le ministre d’Etat attend incessamment un rapport de ses services compétents pour faire toute la lumière sur ces événements. »

« Il y avait quand même le drapeau guinéen… »

De son côté, le maire de Guéassou reconnaît l’effectiVité des faits. Il a été joint par nos confrères de mediaguinee.org. « Nous avons appris qu’il y a eu des affrontements à Pkéyaba, que des cases ont été brûlées la nuit dernière. C’est une zone située à environ 15 km de la Côte d’Ivoire. Il était dit que personne ne devait s’installer là-bas. Mais on a appris que les Ivoiriens avaient fait installer des Burkinabè là-bas. Mais je ne sais pas ce qui s’est passé la nuit jusqu’à ce qu’il y a eu incendie. Parce que moi je ne suis pas sur le terrain. Il y avait quand même le drapeau guinéen. »

Kalenew.org / infos@kalenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*