Arrestation de Takana Zion: le Général Baldé a agi sur instruction du Général Bourema Condé

0
1487

Effectivement l’ordre d’arrestation de Takana , un des leaders du mouvement Wonkhai 2020, ce lundi a été exécuté par le Gros Lion de la gendarmerie nationale, le Général Ibrahima Baldé. Selon nos informations et de source irréfragable, l’instruction est venue du général Bourema Condé.

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation était en réunion dans son bureau lorsqu’il a été informé d’une certaine pagaille à Kaloum. Scène d’anarchie orchestrée par Takana Zion. Directement, le Général Bourema Condé a appelé le haut commandant de la gendarmerie nationale, directeur de la justice militaire, de mettre aux arrets Takana. C’est ainsi que le Général Baldé, à son tour, a fait un coup de file à ses hommes qui, jusque là étaient restés observateurs, à agir conformément à l’ordre reçu. La brutalité avec laquelle les gendarmes ont agi en arrêtant Takana Zion est la même méthode que Bourema Condé utilisait contre les militants du RPG à l’époque où il était le sous préfet de Banankoro sous le Général Lansana Conté. Les militants du RPG de Koundjan à Mandiana en ont été aussi victimes de la part de l’homme quand il était le commandant du domaine agricole du Général président. Comme le dit l’autre : les mêmes causes produisent les mêmes effets. C’est au président Alpha Condé de faire le discernement. C’est quand même étonnant que le Général Ibrahima Balde laisse traîner dans la boue l’image d’une institution aussi respectée que la Gendarmerie qu’il a contribuer à façonner ne serait -ce que pour faire plaisir à un homme qui veut se maintenir à son poste.

Hier c’était Elie. Aujourd’hui, Takana. À qui le tour demain ? L’histoire est têtue surtout celle de la Guinée.

« Celui qui n’a pas traversé l’autre rive ne doit pas se moquer de celui qui se noie ». Méditez bien sur ce proverbe africain.

LINCOLN

+224 624 901 737

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*