Alpha Condé: « La presse guinéenne ne contribue pas à l’amélioration de l’image du pays à l’international »

0
244

La Guinée a célébrée ce jeudi, 3 mai 2018, la journée internationale de la liberté de presse. Une journée placée sous le thème : « Médias, justice et état de droit, les contrepoids des pouvoirs ».

La salle Mohamed Koula Diallo de la Maison de la Presse a servi de cadre à une  cérémonie  organisée par des associations de presse en présence du président de la République le Pr Alpha Condé, accompagnés des membres du gouvernement et des représentants des institutions accréditées en Guinée.

Les professionnels des médias ont profité de cette journée pour  se pencher sur les difficultés qui assaillent le secteur en Guinée et informer l’opinion sur les violations et les menaces qui pèsent sur cette  liberté d’expression.

Saisissant de l’occasion, Amadou Tam Camara, président du conseil d’administration de la Maison de la Presse, n’a pas manqué d’attirer l’attention du chef de l’Etat sur les difficultés financières que traversent les entreprises de presse. «  Tout en saluant l’augmentation sensible de la subvention accordée cette année aux médias guinéens, nous souhaitions en commun accord avec l’État que d’autres difficultés soient mises sur la table pour qu’elles puissent être aplanies. Parce qu’en vérité sans des entreprises économiquement viable, le pari de la liberté risque d’être hypothéqué » affirme-t-il.

Prenant la parole, le président Alpha Condé, estime qu’au regard du dernier classement du RSF, la presse guinéenne ne contribue pas à  l’amélioration de l’image du pays à l’international.

S’adressant aux hommes de médias, Alpha Condé déclare : «  Avant de vous aider, il faudrait d’abord savoir ce que vous avez fait pour discréditer l’image du pays? Tous les progrès que nous avons fait sont réduits en silence par ce rapport. En Guinée, aucun journaliste n’a été condamné par le gouvernement. Encore moins tué. Pourtant les autres pays où il y a eu des arrestations et autres formes de violation contre les journalistes ont surclassé la Guinée.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*