Alliance politique RPG-UFR : « Cela fait partie du combat démocratique », réagit Cellou Dalein

0
94

« Cela fait partie du combat démocratique », c’est la réaction du chef de file de l’opposition suite à l’annonce de la signature de l’accord d’une alliance politique, entre le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel et l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré, pour l’élection des conseils communaux dans la région de la Basse Guinée.

Interrogé ce mardi 14 août 2018, en marge de l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, le chef de file de l’opposition guinéenne estime que chacun peut venir auprès de celui qui est l’auteur de la fraude dont il est victime pour essayer de régler ses problèmes.

Selon le président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG), « l’opposition républicaine s’est retrouvée, on a négocié  avec le pouvoir. C’est tout à fait normal que des partis qui sont allés aux élections nouent des alliances en fonction de leurs intérêts » estime-t-il.

De l’avis de Dalein, « Nous étions tous en compétition. En fonction des intérêts de chaque parti, on peut voir avec qui nouer des alliances pour gagner et je pense que cela fait partie du combat démocratique ». 

Dans cet accord électoral signé, partout où le RPG AEC est maire, l’UFR occupe le poste d’adjoint. Mais aussi de même partout dans les circonscriptions où l’UFR est maire, le RPG AEC est l’adjoint. Et dans les communes de la capitale, le RPG Arc-en-ciel a accepté de  céder à l’UFR la désignation du maire de Matam. Par contre, l’UFR cède à Matoto au profit du RPG Arc-en-ciel.

 Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*