Affaire Moussa Moise Sylla : Une requête de la défense rejetée en bloc par la partie civile

0
291


Poursuivi pour atteinte au secret de la défense nationale, les avocats de Moussa Moise Sylla, directeur d’Espace TV, demandent le renvoi du dossier devant la cours constitutionnelle. Selon eux, l’infraction qu’aurait commise le journaliste l’a été par voie de presse. Une requête de la défense rejetée par la partie civile.

Pour maître Mohamed Traoré, entant que journaliste, les faits pour lesquels Moussa Moise Sylla est poursuivi, ont été commis par voie de presse. Ainsi, précise-t-il, « Il ne peut lui être appliqué que la loi sur la liberté de la presse. Parce que toute infraction quelque soit sont auteur, dès lors qu’elle a été commise par voie de presse, c’est la loi sur la liberté de la presse qui s’applique ».

Poursuivant, il explique que le ministère public voulait poursuivre Moussa Moise Sylla sur la base du code pénal. Parce que, souligne-t-il, « Les infractions du code pénal sont beaucoup plus sévères. Mais malheureusement, il ne pouvait pas continuer et il s’est ravisé en fondant la poursuite sur les lois sur la liberté de presse ».

A signaler que cette requête de la défense a été rejetée par la partie civile. Car de l’avis des avocats de la partie civile, le renvoi du dossier devant la cours constitutionnelle serait une manière de clore l’affaire.

Mohamed BARRY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*