Affaire KPC-Thierno Mamadou: « c’est une façon de le salir et de lui trainer dans la boue »

In Accueil, Justice, Société

« C’est une façon de souiller son honneur et sa dignité », c’est la déclaration faite hier par maitre Bea,  avocat de Thierno Mamadou bah en procès avec le richissime homme d’affaire KPC. Renvoyé  à la cour d’appel de Conakry, l’audience correctionnelle  ouverte ce lundi a été finalement suspendue pour être reprise le 19 juin prochain.

 

Cette audience correctionnelle a été ouverte sur fond de discussions houleuses et de questionnaires entre la partie civile, et le prévenu. Sur insistance du président de la cour, Thierno Mamadou Bah est revenu sur les motifs de son appel à la cour, avant de rejeter en bloc sa récente condamnation pour tentative de chantage.

 

« Je retiens que le dossier a été ouvert aujourd’hui, mon client monsieur Bah leader  politique  et ancien journaliste a été condamné en première instance pour tentative de chantage, nous avons relevé appel et les débats ont été repris aujourd’hui à la cour d’appel de Conakry. Dans nos questionnaires nous avons démontré que les e-mails qui avaient été échangés entre monsieur Bah et KPC ne pouvaient être considérés en aucune manière par nos juristes comme étant une tentative de chantage »,  a déclaré maitre Bea avocat de thierno Mamadou bah.

Plus loin, l’avocat après avoir expliqué sur le fond des correspondances entre les deux hommes, accuse le journal Le Conakryka d’être à la base du problème : «  les deux se sont écris amicalement,   et tout se limitait là. Mais il a fallu l’intrusion du journal le Conakryka  qui s’est permis de dire n’importe quoi, qui a parlé d’une jeune fille qui serait avec mon client et qui était prête à publier une vidéos concernant KPC et contre 500 millions de franc Guinéens. Et c’était faux, c’était archi faux » insiste-t-il.

 

Selon lui, « c’est le non professionnalisme du journal Conakryka qui  est un journal très proche de monsieur KPC, qui a mis le feux à la poudre. Donc dans ce dossier il n’y a pas de tentative de chantage, ni de diffamation, mon client n’a rien demandé  à monsieur KPC, les deux se sont rendu service deux ans avant qu’ils ne se retrouvent. Donc c’est une façon de le salir et de lui trainer dans la boue, et de souiller son honneur et sa dignité » a soutenu maitre Bea.

 

Nous y reviendrons sur l’affaire avec la réaction de la partie civile.

 

Med Yrrab

+224 666 158 944

kalenewsorg@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE