Cellou Dalein à ses militants : « le pouvoir a peur de ces élections… »

0
881

Lors de la traditionnelle assemblée générale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée UFDG, ce samedi 10 décembre 2016 à Conakry, le chef de file de l’Opposition Républicaine a affirmé que le régime Condé a des craintes d’organiser les élections communales, prévues dans les conditions normales pour février 2017. Ceci après la modification de l’accord obtenu le 12 Octobre dernier.

Les accords obtenus le 12 octobre dernier font encore grincer les dents. Les partis politiques de l’O.R qui ont souscrit à ce compromis sont revenus sur leur décision, car il y a eu violation du consensus explique El hadj Cellou Dalein Diallo à ses militants. « Dans l’accord il est dit qu’on fait les élections communales et après on compose les bureaux de quartier et de district à la lumière des résultats pour que chaque parti, en fonction des résultats ou du score qu’il a, ait des représentants. Cependant, un projet de loi est arrivé à l’Assemblée Nationale et on a constaté que c’est l’administration qui a le pouvoir de nommer les chefs de quartiers à la disposition des autorités administratives. Ce qui est contraire à l’accord. »

Pour le Président de l’UFDG, le pouvoir a peur des élections c’est pourquoi il tarde pour l’applicabilité de ces accords politiques. Toutefois, El hadj Cellou Dalein mentionne que le ministère de l’adminisgration a reconnu l’erreur sur ces documents : « quand on a ramené les documents, les autorités nous ont fait savoir que c’était une erreur et qu’ils vont renvoyer le bon document dans un bref délai. Nous sommes dans cette phase, »précise-t-il.

Le Chef de file de l’O.R invite ses militants à se mobiliser. « S’ils envoient le bon document on va évaluer et si c’est le contraire on tirera les conséquences » conclu-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*