6ème réunion annuelle du partenariat de Ouaga : les défis !

0
396

Lancement officiel de la 6ème réunion annuelle du partenariat de Ouaga  ce mardi 12 décembre à Conakry sous la présidence du Premier ministre Mamady Youla. Cette rencontre qui  réunit 350 participants  des 9 pays membres de ce a pour but de faire bilan annuel des projets réalisés dans chaque pays sur le planning familial, mais aussi de projeter les défis à relever pour les années qui suivent. Le thème retenu est ‘’Autonomisation de la femme et la révolution contraceptive’’.

En Guinée, le ratio de mortalité maternelle est passé de 524 à 550 décès pour 100.200 survivantes. La mortalité néo-natale, de 38 à 40 pour 1.900 survivantes, la mortalité infantile de 67 à 44 pour 1.000 naissances vivantes, la mortalité infanto-juvénile de 123 à 88 pour 1.000 naissance vivantes. L’indice synthétique de fécondité de 5,7 à 4,8 enfants par femme. Après le sommet de Londres qui a eu lieu au mois de juillet dernier, le ministère de la santé s’est fixé comme objectif à travers son plan d’action budgétisé de toucher 188 mille femmes additionnelles entre 2017 et 2020.

Pour réaliser cette attente, « le département procèdera  à utiliser 5000 agents communautaires par la délégation de tâche pour atteindre 80% des populations notamment en zone rurale d’ici fin 2018 ; Renforcer d’ici fin 2018, le système logistique des produits de santé y compris les produits contraceptifs à travers la capacitation des 8 dépôts régionaux du pays et la formation de 10 spécialistes par an pour la prévision et la quantification des produits de santé de la reproduction », annonce Abdourahmane Diallo, ministre de la santé.

Mme Fatimata Sy, coordinatrice générale du partenariat de Ouagadougou, a donné les raisons  sur le choix porté sur la Guinée pour la tenue de cette rencontre : « La première c’est pour le thème que nous allons aborder, car il cadre avec l’agenda 2030 de l’union africaine dont le Président en exercice est Pr Alpha Condé. La seconde, c’est l’habileté dont a fait le chef de l’Etat pour hisser la question du dividende démographique parmi les priorités de cette institution notamment l’éducation et l’emploi des jeunes y compris les jeunes filles, mais aussi et surtout sur la planification familiale » précise-t-elle.

Représentant le chef de l’Etat, le Premier ministre Mamady Youla s’engage à respecter le rapport qui sera fourni par les participants à la fin de la cérémonie, le 14 décembre.

Né d’une volonté commune de 9 pays d’Afrique de l’Ouest notamment  leBenin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la  Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo, ajoutés à ceux-là des différents partenaires techniques et financiers, ce partenariat a pour but d’accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification (PF).

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 203

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*